L'herpès

Qu'est-ce que l'herpès ?
Comment contracte-t-on l'herpès ?
Quels sont les facteurs de risque de l'herpès ?
Comment peut-on se protéger contre l'herpès ?
Quels sont certains des symptômes de l'herpès ?
Qu'est-ce qui déclenche une poussée d'herpès ?
L'herpès peut-il entraîner d'autres problèmes de santé ?
Quel est l'effet de l'herpès sur la grossesse ?
Comment diagnostique-t-on l'herpès ?
Existe-t-il un remède pour l'herpès ?

Qu'est-ce que l'herpès ?

L'herpès est une infection courante causée par le virus de l'herpès simplex (HSV). Ce virus comprend deux sous-types : le HSV1 et le HSV2. Les deux sous-types provoquent des vésicules et des ulcères sur la bouche, le visage, les organes génitaux ou autour de l'anus. Une fois qu'une personne est infectée par l'herpès, elle le demeure toute la vie. Cependant, le virus reste souvent "latent" et ne provoque pas de symptômes pendant de longues périodes.

Comment contracte-t-on l'herpès ?

L'herpès se propage par contact cutané intime avec une personne infectée. Bien que le virus puisse se répandre par contact avec les lésions ou les sécrétions, la transmission se fait surtout à partir de lésions ignorées ou de chute asymptomatique du virus. Le virus peut être transmis alors que le partenaire infecté n'a pas d'éruption active de vésicules ou d'ulcères, ou d'autres symptômes. Il est possible que des personnes n'aient jamais de symptômes et qu'elles ne sachent pas qu'elles sont infectées par le virus de l'herpès. Toutefois, elles peuvent transmettre le virus à d'autres personnes. L'herpès buccal se transmet par le baiser et l'herpès génital par contact sexuel (vaginal, anal et buccogénital). Pendant les relations sexuelles buccogénitales, le virus peut passer de la région buccale à la région génitale et vice versa.

Quels sont les facteurs de risque de l'herpès ?

Les principaux facteurs de risque de l'herpès comprennent :

  • le fait d'avoir des rapports sexuels sans préservatif ;
  • le fait d'avoir plus d'un partenaires sexuels ;
  • le fait d'avoir un partenaire sexuel qui a plusieurs partenaires sexuels.

Comment peut-on se protéger contre l'herpès ?

On peut diminuer le risque d'infection par l'herpès en évitant les comportements sexuels dangereux.

Pour réduire vos risques :

  • L'emploi de préservatifs en latex ou en polyuréthanne pendant les rapports sexuels aide à réduire le risque de transmission, mais celle-ci peut toujours avoir lieu si les lésions herpétiques se trouvent sur des parties du corps non recouvertes par le préservatif.
  • Limitez le nombre de vos partenaires sexuels.

Quels sont certains des symptômes de l'herpès ?

De nombreuses personnes infectées par l'herpès n'ont jamais de symptômes et ne savent pas qu'elles sont infectées. L'infection herpétique initiale s'accompagne de symptômes semblables à ceux de la grippe, tels que la fièvre, la fatigue, les maux de tête, des douleurs musculaires et des ganglions enflés (ganglions lymphatiques), en plus de vésicules et d'ulcères autour des organes génitaux et de l'anus, ou sur les cuisses et les fesses, ou alors sur les lèvres, la bouche, la gorge, la langue et les gencives. Les lésions se retrouvent également dans le vagin et sur le col utérin. Dans le cas d'une infection génitale, il peut aussi y avoir des douleurs et des démangeaisons à l'endroit de la plaie ou une brûlure pendant la miction. Les vésicules forment éventuellement des croûtes puis guérissent, en général entre 1 et 3 semaines.

Une fois l'infection initiale résolue, certaines personnes ont des poussées de vésicules génitales, d'ulcères ou de petites plaies sur le pénis, la vulve, l'anus, les fesses et/ou les cuisses. Des démangeaisons et des fourmillements dans les organes génitaux signalent souvent qu'une éruption est imminente. La fréquence et la gravité des poussées varient d'une personne à l'autre. Les blessures qui apparaissent pendant les éruptions durent en général 3 à 7 jours et ne sont pas aussi douloureuses que celles de l'infection initiale. Par ailleurs, les symptômes systémiques sont rares. Quelques personnes ont cependant des ulcères génitaux douloureux et récurrents. En outre, les personnes dont le système immunitaire est aboli ont de graves ulcères persistants.

Qu'est-ce qui déclenche une poussée d'herpès ?

Un certain nombre de facteurs peuvent déclencher les poussées d'herpès, notamment :

  • le stress ;
  • la lumière du soleil ;
  • la maladie ou la fièvre ;
  • certains types de nourritures ou de boissons (notamment les cacahuètes, l'alcool et le café).

L'herpès peut-il entraîner d'autres problèmes de santé ?

Quoique l'herpès génital cause habituellement de légers symptômes, il se peut que certaines personnes aient des ulcères génitaux douloureux et récurrents, pouvant être particulièrement graves chez les personnes dont le système immunitaire est aboli . L'herpès, tout comme les autres MST, accroît le risque de transmettre ou de contracter l'infection à VIH.

Quel est l'effet de l'herpès sur la grossesse ?

La mère peut transmettre l'herpès à son bébé. Le risque de transmission est le plus élevé si l'infection initiale a lieu vers le moment de l'accouchement. Le virus est transmis au bébé in utero ou pendant le passage dans une filière pelvienne infectée. Une première infection survenant pendant la grossesse accroît le risque d'avortement spontané, de diminution de la croissance fœtale et de travail prématuré. Environ 50 % des enfants nés naturellement de mères infectées pour la première fois sont infectés par le virus de l'herpès. Chez les autres femmes atteintes d'herpès, 4 % seulement des bébés sont infectés.

Quand une femme a une poussée active d'herpès génital au moment de l'accouchement, l'accouchement se fait généralement par césarienne pour prévenir la transmission de l'herpès au bébé.

30 à 60 % des enfants infectés par l'herpès à la naissance meurent pendant le premier mois. Ceux-qui survivent souffrent de complications de longue durée telles que l'arriération mentale et des crises. Pour prévenir la transmission du virus à leur bébé, les femmes enceintes doivent discuter de tout antécédent d'herpès avec leur prestataire de soins et prendre des mesures adéquates pour prévenir l'infection pendant la grossesse.

Comment diagnostique-t-on l'herpès ?

On diagnostique l'herpès en analysant un échantillon prélevé de l'ulcère ou de la vésicule. Il n'existe pas d'analyse de sang aisément accessible et sûre pour le virus, ni de diagnostic certain pour les personnes asymptomatiques.

Existe-t-il un remède pour l'herpès ?

Il n'y a pas de remède pour l'herpès génital. Une fois qu'une personne est infectée, elle porte le virus pendant toute sa vie. Il existe des médicaments et des pommades antiviraux (tel que l'aciclovir) qui permettent de diminuer la gravité des symptômes, la durée de la poussée et la fréquence des poussées récurrentes. Les personnes infectées peuvent aussi éviter certaines des causes connues d'éruption afin de prévenir les poussées récurrentes. Pendant une poussée, il est possible de soulager les symptômes en gardant l'endroit propre et sec, en prenant des analgésiques (comme l'aspirine, l'acétaminophène ou l'ibuprofène) et, pour l'herpès génital, en prenant des bains de siège (en s'asseyant dans la baignoire avec de l'eau chaude jusqu'aux hanches).


Nice People utilise des cookies pour un meilleur confort d'utilisation. En utilisant nos services, vous acceptez l'utilisation des cookies sur ce site. Plus d'infos sur les cookies