L'hepatite C

Qu'est-ce que l'hépatite C ?
Comment contracte-t-on l'hépatite C ?
Quels sont les facteurs de risque de l'hépatite C ?
Comment peut-on se protéger contre l'hépatite C ?
Quels sont certains des symptômes de l'hépatite C ?
L'hépatite C peut-elle entraîner d'autres problèmes de santé?
Quel est l'effet de l'hépatite C sur la grossesse ?
Comment diagnostique-t-on l'hépatite C ?
Existe-t-il un remède pour l'hépatite C ?

Comment contracte-t-on l'hépatite C ?

L'hépatite C est une maladie hépatique grave causée par le virus de l'hépatite C (VHC). Le VHC se transmet essentiellement par contact avec du sang infecté. Il attaque directement le foie, ce qui peut provoquer des lésions du foie et dans certains cas la mort. L'hépatite C était autrefois appelée hépatite non A-non B.

Qu'est-ce que l'hépatite C ?

L'hépatite C se propage principalement par contact avec le sang des personnes infectées. Elle se transmet par :
  • le partage d'aiguilles, de drogues par intraveineuse et d'attirail pour l'injection des stupéfiants ;
  • l'utilisation de rasoirs, d'aiguilles de tatouage ou d'instruments de perçage contaminés ;
  • la transfusion de sang, les produits sanguins ou l'hémodialyse ;
  • l'exposition professionnelle au sang d'une personne infectée ;
  • le contact sexuel (vaginal, anal ou buccogénital) avec une personne infectée ;
  • la grossesse et/ou l'accouchement (de la mère à l'enfant).
On estime que le risque d'infection par les rapports sexuels ou la transmission périnatale est beaucoup plus faible pour le VHC que le VHB. Il n'y a pas de preuve que le VHC se transmet par le lait maternel. En ce moment, rien n'indique qu'il y a transmission de l'hépatite C au sein de la famille (transmission sans exposition sanguine, sexuelle ou périnatale reconnue), contrairement à l'hépatite B. Toutes les personnes atteintes d'hépatite C sont potentiellement infectieuses, qu'elles présentent ou non des symptômes.

Quels sont les facteurs de risque de l'hépatite C ?

Les principaux facteurs de risque de l'hépatite C comprennent :
  • le fait de partager des aiguilles, des drogues par intraveineuse et l'attirail pour l'injection des stupéfiants ;
  • le fait d'avoir reçu une transfusion de sang infecté ou un traitement avec des produits sanguins infectés (Remarque : Depuis le début des années 1990, le sang et les produits sanguins sont analysés aux Etats-unis afin de rechercher le VHC.) ;
  • l'hémodialyse ;
  • le fait d'avoir un emploi (un agent de santé par exemple) qui expose au sang ou à d'autres liquides organiques.

Comment peut-on se protéger contre l'hépatite C ?

Contrairement à l'hépatite B, il n'y a pas de vaccin contre l'hépatite C (le vaccin antihépatite B ne protège pas contre le VHC) et une infection antérieure par le VHC ne protège pas contre d'ultérieures infections, comme c'est le cas avec le VHB.

Pour réduire vos risques d'infection par l'hépatite C :

  • Evitez de partager des aiguilles, des drogues par intraveineuse et l'attirail pour l'injection des stupéfiants.
  • Evitez le perçage de la peau ou le tatouage.
  • Pratiquez les précautions standard si vous êtes un agent de santé.
  • Manipulez prudemment tout objet susceptible d'avoir du sang infecté par le VHC (par exemple les rasoirs, les brosses à dents, les pinces à ongles, les serviettes et les tampons hygiéniques).
  • Bien que le risque de transmission du VHC par les rapports sexuels soit faible, employez des préservatifs en latex ou en polyuréthanne pendant les rapports sexuels avec tous les partenaires occasionnels. Les recommandations concernant l'emploi des préservatifs avec un partenaire de longue durée porteur du VHC doivent être faites sur une base individuelle.

Quels sont certains des symptômes de l'hépatite C ?

La plupart des personnes souffrant de l'hépatite C n'ont pas de symptômes ou n'en ont que de légers. En général, les symptômes de l'hépatite C ne sont pas aussi graves que ceux de l'hépatite B. L'hépatite C peut causer :
  • la fatigue ;
  • la nausée ou les vomissements ;
  • la fièvre et les refroidissements ;
  • des urines foncées ;
  • des selles liquides ;
  • le jaunissement des yeux et de la peau (ictère) ;
  • une douleur au côté droit, pouvant irradier dans le dos.

L'hépatite C peut-elle entraîner d'autres problèmes de santé ?

50 à 80 % des personnes infectées ne parviennent pas à se débarrasser de l'infection et deviennent des porteurs chroniques. Chez 50 à 70 % des porteurs chroniques, l'infection progresse lentement pendant 10 à 40 ans et aboutit à l'hépatite chronique, ce qui augmente leur risque d'être atteints de cirrhose, de défaillance hépatique et de cancer du foie.

Quel est l'effet de l'hépatite C sur la grossesse ?

Il n'existe pas de preuves concrètes que les femmes atteintes d'hépatite C courent un risque tellement plus élevé d'avoir des complications pendant la grossesse. Ces femmes ont généralement des bébés bien portants. La transmission de l'hépatite C de la mère à l'enfant est possible, mais elle semble être assez rare.

Les femmes souffrant d'une maladie du foie à un stade avancé risquent beaucoup plus d'avoir des complications pendant la grossesse.

Comment diagnostique-t-on l'hépatite C ?

L'hépatite C est diagnostiquée grâce à plusieurs analyses de sang. Ces analyses permettent de déterminer la présence d'anticorps anti-VHC ainsi que le taux d'infection par le virus. Habituellement, on fait aussi des examens afin d'éliminer la possibilité d'autres infections comme l'hépatite B.

Existe-t-il un remède pour l'hépatite C ?

Actuellement, trois types de thérapies sont disponibles pour soigner l'infection à VHC :
  • le traitement par l'interféron, efficace chez environ 20 % des personnes infectées par le VHC ;
  • l'association de l'interféron et de la ribavirine, efficace chez environ 50 % des personnes infectées par le VHC ;
  • l'interféron mis au point par des techniques biologiques, efficace chez environ 60 à 70 % des personnes infectées par le VHC.
Tous ces traitements, qui sont administrés par injection, ont des effets indésirables tels que la fièvre, les maux de tête, la fatigue, la nausée et les vomissements. En outre, le traitement modifie la production normale des cellules sanguines par l'organisme.

On peut traiter les symptômes de l'hépatite. Par exemple, le fait de limiter les matières grasses et de boire des liquides clairs aide à soulager des symptômes tels que la nausée, les vomissements et la diarrhée. De plus, il est conseillé aux personnes atteintes d'hépatite C de :

  • beaucoup se reposer ;
  • boire beaucoup de liquides ;
  • avoir un régime alimentaire bien équilibré ;
  • éviter de boire de l'alcool.
Gardez à l'esprit que le VHC peut être transmis à d'autres personnes par l'intermédiaire d'objets contaminés par du sang (tels que les rasoirs, les brosses à dents, les pinces à ongles, les serviettes et les tampons hygiéniques). Pensez aussi à utiliser des préservatifs en latex ou en polyuréthanne avec tous les partenaires sexuels occasionnels.

Nice People utilise des cookies pour un meilleur confort d'utilisation. En utilisant nos services, vous acceptez l'utilisation des cookies sur ce site. Plus d'infos sur les cookies