Enquête sexo : c’est pas la taille qui compte

Enquête sexo : c’est pas la taille qui compte

Une enquête sur un sujet sexuel très important a été menée par le site aufeminin.com. En Avril 2014, 25 questions ont été posées aux femmes de tous les pays de monde qui ont accès ce site, sur le thème suivant : « Quel est votre amant idéal ? ». Le but de cette enquête était de savoir les critères sur lesquels se basent les femmes pour savoir si l’homme qui est en face d’elle serait-il un excellent partenaire sexuel. Après avoir présenté le contenu de cette enquête et la structure de la population qui y a participé, nous nous évertuerons à décortiquer les réponses qui ont été apportées.

Le déroulement de l’enquête

L’enquête sexuelle du site aufeminin.com avait pour but d’établir les caractéristiques de l’amant parfait. Afin de pouvoir dresser ce prototype, l’enquête s’est appuyée sur des questions qui s’attachaient aussi bien aux aspects physiques qu’au comportement.

Il faut dire que cette enquête a connu un grand engouement, avec 11 000 participantes de plusieurs pays du monde (venant principalement d’Europe et en Amérique), dont 3 000 seulement en France. La tranche d’âge de la moitié des participantes se situant entre 19 et 29 ans, il est clair que l’enquête a intéressé des femmes très jeunes. Mais au vu des réponses qui ont été apportées, cela va s’en dire qu’elles étaient déjà expérimentées.
En outre, les participantes étaient pour la plupart des célibataires et presque toutes des hétérosexuelles, avec un nombre d’expériences sexuelles qui varient en moyenne, d’une à cinq par participante.

De l’analyse des réponses formulées par les panélistes, il ressort cinq axes principaux qui permettent de caractériser l’amant parfait. Ceux-ci consacrent la prédominance de la prise en compte des aspects comportementaux sur le physique.
Pour débattre des différentes caractéristiques, nous allons suivre le chemin, disons « normal », qui mène aux relations sexuelles, en commençant par l’étape de la séduction avant celle des rapports intimes.

Commençons par la séduction …..

Ses yeux et ses mains, avant tout

Commençons par l’aspect physique, car il est bien évident qu’avant de connaitre le comportement de la personne, il faut bien qu’elle attire d’abord.
Pour la quasi-totalité des participantes, ce qui est leur permet de présager un partenaire sexuel parfait chez un homme, c’est son regard et la morphologie de ses mains. Puisque le regard refléterait la profondeur de l’âme, un regard morne serait synonyme de lassitude. Puisque les femmes sont très attachées aux caresses sexuelles, des mains rugueuses pour un partenaire, seraient d’une horreur, car c’est le principal élément qui serait en contact avec leur peau, et surtout leurs parties intimes.

Un peu plus de la moitié d’entre elles préfèrent des hommes de taille moyenne e qui présente une belle stature physique, bien proportionnée.
Le timbre vocal du partenaire serait aussi un critère de choix important, selon la moitié des participantes françaises, puisque l’intonation de la voix d’une personne peut aider à cerner son intelligence et sa délicatesse.

Enfin, il y a les odeurs corporelles, y compris les phéromones, qui seraient un facteur très important de l’attirance d’un homme.
Conclusion : le partenaire idéal doit être de taille moyenne, avoir des mains douces et être doté d’un regard de braise, parler d’une voix ferme mais délicate, et sentir bon.

Il doit savoir faire rire sa partenaire

45% des anglaises et 29% des françaises trouvent qu’un homme saura les faire rire, a plus de chances de les séduire. En effet, en arrivant à faire rire une femme, elle se trouve détendue et plus à l’aise, laissant ainsi tomber les barrières protectrices qu’elle s’était érigée. Ceci donne une ouverture plus large au postulant pour la conquête du partenaire féminin.

Une autre proportion des participantes, met plutôt en avant la douceur du partenaire, ainsi que sa capacité à les surprendre. Pour ces dernières, un homme qui sait habilement jouer avec des effets de surprise et de la douceur devrait les conquérir sans aucun problème. Un homme qui surprend est un homme avec qui vous ne devrez pas vous ennuyer. Et un homme doux laisse transparaître de l’attention et de la sensibilité, qui émeuvent le cœur des femmes.

Passons maintenant aux rapports intimes,…

La place de choix des préliminaires pour des relations sexuelles réussies et partagées

Pour toutes les participantes, il est primordial que le partenaire idéal attache une extrême importance aux préliminaires. En effet, l’orgasme de l’homme intervient plus rapidement que celui de la femme. Et le rapport de temps est vraiment très grand. Ceci est dû à la dissymétrie des temps de remplissage des corps érectiles, qui constitue l’étape indispensable à tout orgasme, entre l’homme et la femme. Il existe certes, des femmes qui atteignent ce niveau d’excitation dans les mêmes durées de temps que les hommes, mais elles sont en très faible proportion.

Or malheureusement, lorsque la plupart des hommes atteignent la jouissance, ils ne sont plus en mesure de maintenir dans un temps suffisant, les rapports intimes de sorte à permettre à leur partenaire d’atteindre elle aussi l’orgasme. D’où l’importance des préliminaires pour pallier cette dissymétrie, puisque ceux-ci vont lancer le processus orgasmique de la femme très têt, de sorte à permettre que les deux partenaires puissent l’atteindre en même temps, ou dans des périodes de temps très voisines.

Qu’en est-il de l’importance de la taille du pénis ?

Sur ce point, les résultats de l’enquête donnent des avis très divergents en fonction des nationalités. Tandis que la plupart des françaises et des anglaises jugent la taille du sexe de leur partenaire n’est pas d’une importance significative, ce n’est pas du tout l’avis de près de 50% des participantes, notamment les allemandes, les espagnoles et les italiennes.

En fait, la longueur du vagin faisant 8 cm, la majeure partie des hommes devraient pouvoir satisfaire leurs partenaires, puisque le pénis moyen mesure entre 13 et 15 cm, en érection. Mais tout n’est pas dans la longueur, il y a également le diamètre qui est primordial. En effet, les parois vaginales sont des zones très sensibles qui font beaucoup monter le plaisir des femmes. Ainsi, un pénis de petit diamètre mettrait plus de temps à permettre à la femme d’atteindre l’orgasme et lui procurerait un plaisir moins intense. Il est donc meilleur que le pénis puisse toucher les parois vaginales.

• Une solution pourrait donc être que la femme puisse jouer sur les fibres musculaires du vagin pour les resserrer davantage sur le pénis. Ce qui est tout à fait possible de beaucoup de façons, notamment avec certains exercices physiques ainsi qu’un comportement intime particulier.

• Les hommes pourraient également utiliser certains outils vendus sur le marché pour augmenter momentanément la circonférence du pénis, ou encore utiliser des positions qui ont pour effet de réduire l’angle d’entrée du vagin.

Les positions les plus prisées par les femmes

Selon l’enquête, quelles que soient les parties du monde, trois positions prédominent : la levrette, le missionnaire et l’Andromaque. Ceci se justifie par le fait que :

• La levrette permet d’atteindre plus facilement le point G de la femme, et revêt d’une certaine bestialité (mais attention à la sauvagerie) ;
• La position du missionnaire est indiquée pour les débutantes et c’est une position très romantique;
• L’Andromaque est ce qu’il faut pour les adeptes de pénétrations profondes

Le comportement du partenaire durant l’acte sexuel

Les femmes ont horreur des hommes égoïstes durant l’acte. Pour elles, l’acte sexuel est un moment de partage. Chers hommes, ne vous focalisez donc pas sur ce que distillent les films pornographiques, car la réalité est toute autre !

Il est vrai que les femmes préfèrent un partenaire dominateur, mais pas un esclavagiste. Elles veulent quelqu’un de viril et qui sache prendre des initiatives, tout en demeurant tendre et attentionné. Par contre, elles détestent les machos.

Certaines choses que les hommes ne doivent pas faire durant les rapports intimes

Pour finir, voici certaines choses que la quasi-majorité des femmes n’aimeraient vraiment pas voir leurs partenaires le faire durant l’acte sexuel :

1. Prononcer le nom d’une autre ;
2. Traiter sa partenaire comme une actrice de film pornographique ;
3. S’éloigner dès qu’il a joui ou s’endormir juste après ;
4. Décrocher un coup de fil ;
5. Etre sur un pied de guerre, en étant alerte à tout ce qui vous entoure ;
6. Etre rustre et discourtois.

La liste est longue et il serait prétentieux de vouloir la détailler ici.
Et vous pouvez être surpris de ce que de nombreuses femmes diront.

Conclusion

Ce qui permet ou non à un homme d’être un partenaire sexuel idéal dépend de nombreux facteurs, qui divergent en outre, d’une femme à une autre. Plusieurs facteurs relèvent des contextes sociaux et culturels dans lesquels les personnes ont grandi, ainsi qu’aux diverses influences dont elles ont l’objet durant leur vie. Ce qui signifie que tout est d’ordre psychologique. En effet, certaines peuvent voir leur excitation chanceler ou décupler pour des broutilles, ou autre événement vraiment insignifiant.

Un partenaire sexuel idéal, est donc celui qui arrive à comprendre sa partenaire, sur les plans affectifs, physiques et psychiques. Ainsi, vous l’aurez compris, le partenaire sexuel doit être :

• d’abord un « partenaire », c’est-à-dire un allié, un complice ;
• avant d’être « sexuel », ou en d’autres termes, un amant.