Le coup de foudre

Le coup de foudre

Après petit sondage auprès de mon entourage, je constate que certaines personnes ne connaissent pas le sentiment du coup de foudre.

Mais qu’est-ce que le coup de foudre ?

Je le résumerais ainsi : une envie irrépressible de se diriger vers l’autre, attirance immédiate et incompréhensible.

Symptômes divers : coups de chaleur, poussée d’adrénaline, dilatation des pupilles, malaise, chute de tension, accélération du rythme cardiaque, bégaiement, papillons dans le ventre, frissons, …

Alors, pour ou contre le coup de foudre ?

Faut-il vivre et bâtir lentement une histoire d’amour ou ressentir, dès le départ, tout à du 200% et être emporté dans le tourbillon de sentiments confus, divers et parfois contradictoires et qui dépassent l’entendement ?

Le coup de foudre fait du bien quand il est partagé.
S’il est unilatéral, exemple vous tombez en pâmoison devant votre collègue de travail et pour lui, vous n’êtes que le matricule 3217, je puis vous dire que vous êtes mal.

Maintenant imaginons le coup de foudre réciproque.
Vous ne vous sentirez pas mieux. Votre petit cœur va en subir des secousses et des électrochocs !
Quand vous verrez l’objet de tous vos désirs, vous fondrez comme neige au soleil (ainsi que vos bonnes résolutions).
Si Mamour est absent, milles questions vous assailliront, au point de vous rendre absent, perdu dans votre bulle, malade (nausée, manque d’appétit ou furieuses envies de tout dévorer, état de tristesse suivi d’euphorie).

Le coup de foudre oxygène votre cœur mais vous court-circuite du cabochon (= le cerveau).

L’état de coup de foudre, scientifiquement parlant, peut se prolonger maximum jusqu’à deux ans. Après, ce sentiment est remplacé par d’autres : le respect, la compassion, l’affection, l’empathie, …

Les années défilent et avec le temps, nous devenons de plus en plus méfiants.
Coups de foudre ou coups de cœur font peur : peur de souffrir, peur de perdre l’être cher, peur d’y croire, peur de s’investir pour reculer plutôt que d’avancer, …

Mais si nous décidons de nous fermer à l’amour, nous en mourrons peu à peu chaque jour.
Comme la plante se nourrit d’eau, le coeur se nourrit d’amour …


16 commentaires

  • Vivre un coup de foudre, ça décoiffe. La vie qui semblait si routinière et pas franchement désagréable mais sans évènement de nature à accélérer le pouls et à se sentir empli d’énergie, bascule tout à coup dans une autre dimension.

    Ses yeux deviennent le point de mire, sa voix enveloppe le quotidien d’une aura de chaleur et génère des fourmillements au creux du ventre, la proximité de sa main donne la chair de poule et le fonctionnement du cerveau se trouve anesthésié…

    Le temps perd sa linéarité, il s’accélère lorsque l’aimé est présent, au grand désespoir de celui qui ne vibre plus que par lui, et ralentit effroyablement entre deux contacts.

    De petits détails que l’on n’avait jamais vus touchent les sens: un nuage prend la forme d’un coeur, un oiseau passe et ,justement il aime les oiseaux, une chanson, sa chanson préférée, est diffusée par la radio au moment où on l’allume, la voisine cuit des gaufres qui ont la même odeur que celles qu’ils ont mangées ensemble …

    La réalité change, mais est-ce un rêve ? Est ce que ce rêve n’est pas tout aussi réel que ce qui était vécu avant ce moment crucial ?

    Oui mais s’il n’est pas partagé, m’entends-je vous penser. Et bien tant pis. Je l’ai vécu, et je sais que l’on peut se sentir gonflé d’amour et porté par une joie intense, même si l’autre n’en sait rien. Ce bonheur, c’est d’abord en soi qu’il se trouve. Et avec lui, on peut déplacer des montagnes.
    Mieux encore, de s’être ouvert à l’amour sans retour, en ayant ressenti au fond de son coeur ces émotions chaudes et fortes, nous auront appris à aimer plus encore, et nous serons encore mieux préparé lorsque le coup de foudre réciproque se présentera.

    On peut dire ce qu’on veut, que le grand amour ne peut débuter par un coup de foudre, que l’on se leurre, que ce ne sont que des illusions dues à une envie d’émotions … le coup de foudre, c’est gigantesquement vitalisant.

    Et peu importe si l’on souffrira, peu importe s’il se muera en un amour calme et paisible … peu importe la suite… vivre ce tremblement de coeur, c’est Vivre, c’est aimer, c’est sentir chaque cellule de son corps vibrer intensément, c’est dire oui à la vie, et pour ma part, j’aime les coups de foudre !

    • je disais comme toi avant de l’avoir vécu, aujourd’hui je sais
      que cela existe…
      dieu c’est que j’en ai croisé des regards, ou j’ai été franchement amoureuse, du genre romantique mais jamais je n’avais aimer à mourir et quant-il est impossible parce qu’il partage sa vie avec une autre, (sa femme). Ce phénomène est une toute autre façon d’aimer, parfois on ne trouve pas les mots pour l’expliquer…
      Depuis il m’aura donner un sens à la vie, où je découvre la poésie à travers lui, jamais j’aurais pensé aller jusque là, mon cerveau est une effervescence sans aucune panne d’essence ! cela fait maintenant deux ans que cela dure sans aucun contact charnel, uniquement des chassés croisés très rapide, lui même est fou de moi, le hic c’est qu’il bloque pour je ne sais quelles raisons, des discussions au passage en un coup d’éclair mais jamais il parle de nous ou de ce qu’il sait véritablement passer entre nous, cette forte attirance qui désormais nous est lié à jamais, on ne peut s’imaginer sans se voir. Le parfait piège où on s’en débarrasse pas comme ça !
      Alors ont se contentent de peu jusqu’à quand ???
      l’espoir est toujours présent, mais il arrive parfois où j’appelle au secours…

    • Et pour finir nous nous étions jamais croisé du regard auparavant,
      je n’ai pas eu besoin de connaître son caractère ou son physique
      rien n’aurait changer de toutes les manières qui soit !
      C’est ce qu’on appelle véritablement le coup de foudre « réciproque » …
      BYE

      rabha

  • OUI,le coup de foudre,çà existe.
    Je l’ai déjà vécu,c’est magique et je n’ai pas de mot pour l’expliquer!!!
    Ce que je peux vous dire c’est que quand votre partenaire vous quitte,çà fait très mal et il faut plusieurs mois voire plusieurs années pour s’en remettre.
    Le coup de foudre réciproque,çà existe aussi,je l’ai vécu!

  • J’apprends des choses ici sur ce blog, tu comprends ce que je ressent maintenant, le coup de foudre est une bien drôle de chose, parfois destructeur, on n’a plus envie de rien, nos idées se mélangent, on ne peux plus prendre de décisions, on espère aboutir, ça devient le seul chose importante, on veut faire plaisir, faire le bien, et pourtant, le côté négatif apparaît,la jalousie,l’incompréhension, le doute.
    Que faire, la situation est difficile, la rencontre peut apporter des réponses, et si pas, donner une lueur d’espoir.
    La patience, oui mais elle a des limites.

    • Effectivement la patient a des limites,
      tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir…
      Il faut en prendre comme il faut en laisser
      afin de vider son sac.
      Alors je garde le meilleur pour mes pleurs…

      • Le sage cultive la patience. Il faut admettre que l’autre soit différent de nous, c’est ce qui en fait toute sa richesse.

        Il en va de même en matière de sentiments. Les élans du coeur ne se disciplinent que très rarement et d’ailleurs pourquoi les freiner ? j’admets qu’il vaut mieux les modérer quand l’autre n’est pas sur la même longueur d’ondes ou n’éprouve pas de sentiments amoureux.

        Il faut comprendre aussi que certaines personnes ont besoin de temps pour réaliser leurs sentiments.

        Certains tomberont amoureux d’une photo, d’autres tomberont en pamoison à la lecture des mots échangés et puis d’autres encore auront besoin d’une relation charnelle pour pleinement tomber sous le charme et « en amour ».

        Il n’y a pas un et un seul amour. A chaque âge, nous vivrons des amours différentes et je pars du principe qu’il est possible de vivre plusieurs fois l’amour et même aimer d’amour en même temps 2 personnes (amour charnel et amour platonique). En tous les cas, le coup de foudre nous transfigure

        • Effectivement, il y a différentes raisons de comprendre.
          Et ce qui reste facile à gérer, c’est d’écouter, voir , sentir ou ressentir et ce qui s’en suit de nos sens…
          Malheureusement, nos coeurs restent ingérables contrairement à ce que l’on peu penser même si parfois on ne veut pas se l’avouer !!!

          merci rabha

        • UNE LUEUR D’ESPOIR…

          Il est la promesse de mes fièvres,
          il est le regret de mes faiblesses.
          Où mes larmes de joies se confondent à un désespoir,
          sans même la chandelle d’un mouchoir.
          Elles ruissellent vers un chemin inconsolable,
          brûlant dans mes draps de flanelle où je reste noyée…
          L’authenticité d’une éponge absorbée par la virginité,
          d’un amour aussi dure qu’une pierre.
          L’attente d’un lever du soleil vers une lueur d’espoir,
          effaçant toutes mélancolies qui soit !
          Rien que pour moi…
          Comme l’exception d’une petite graine entre mes doigts,
          où elle sera semée dans une minuscule parcelle.
          Si petite ! qu’elle pourra se ranger dans une boite.
          Rien que pour moi…
          Et il restera à jamais l’égoïsme de mon jardin secret…

          rabha

          • UN HIVER AINSI SOIT IL…

            Aussi lumineux que des nuits de noël,
            où des couleurs remplissent mon coeur…
            Sans lui dans mes draps froids,
            je me tarde à me trouver dans ses bras.
            Le froid de ses nuits d’hivers et
            l’attente d’un réchauffement plus que sensuel,
            à la fois tendre et dense…
            Si intense qu’il se fait de lui même,
            où l’osmose en elle, est présente toutes
            les fois que pense à lui…
            L’existence d’une lumière à la fois
            rayonnante et réchauffante,
            comme le soleil au dessus de mon toit…

            bye rabha…

  • Merci Rabha (ainsi que les autres intervenants) d’avoir déposé sur ce blog de si jolis mots
    Un peu de poésie ne saurait mettre que du baume dans le coeur des lecteurs

    • tout le plaisir est pour moi…
      gommer quelques tristesses éveillant des sourires est un réchauffement vital et carrément moi.

      rabha

  • Un phénomène ni nominatif ni pour tout le monde et qui peut arriver à tout moment !
    Aussi ravageur qu’un sanglier où tout est un bouleversement dans votre vie quotidienne ou votre vie commune, qui n’en devient qu’un ! celui qui a été foudroyant à vos yeux, celui ou celle que vous aimez aveuglément parce que vous oubliez tout le monde et que ne comptiez sur personne. Vos soucis sont vite oubliés, tout passe en second plan. Votre seule occupations ! des bonnes pensées en première loge, celles qui vous hantent et celles qui vous livrent à vous même…
    Rabha

  • L’HOMME D’HONNEUR PAR EXCELLENCE…

    Il ne pouvait pas mieux remplir mon arbre généalogique…
    Puisqu’il ne m’aura rien donné,
    comme l’aurait quelqu’un…
    Mise à part ce lien si fort,
    celui qui rejoint le chemin des miens…
    Je le porte tout entier comme mon enfant dans les bras,
    jusqu’à déchirer mon âme pour sa survie
    car au fond de moi il m’appartient…
    Dépourvue de son âme, je le tricote
    maille par maille sans perdre le fil…
    Désormais, cette laine me réchauffera le coeur
    où celui tissera des liens non discordants,
    pour qu’aucun ne casse à tout moment…
    Ne l’ayant pas conçu, je remercie sa mère
    pour ce si bon fluide qui coule dans mes veines…

    Rabha pour sa réponse « NON et JAMAIS »

Les commentaires sont fermés.