Je suis seule parce que …

Je suis seule parce que …

De nombreuses femmes se retrouvent célibataires après un certain âge. Parmi elles certaines ne savent pourquoi elles sont encore seules alors qu’elles possèdent des atouts. Plusieurs facteurs peuvent en effet pousser les hommes à s’éloigner des femmes même quand ils font l’effort de s’approcher d’elles. Après la lecture de cet article, vous connaîtrez les principales raisons qui vous amènent à rester seules et les moyens de vous en sortir.

Les femmes résignées
Certaines personnes se retrouvent seules parce qu’elles se fabriquent une coquille de résignées. Ce genre de femme s’avoue vaincu avant une quelconque bataille. Celles qui se retrouvent dans cette catégorie disent qu’elles ne rencontrent jamais personne. C’est une situation qui se transforme en un blocage psychologique quand elle n’est pas vite réglée. En général, la femme résignée finit par se convaincre qu’elle est nulle et que de toute manière elle ne pourra arriver à quelque chose de bon. En réalité, c’est une forme de peur qui nait chez elle à la simple idée de rencontrer quelqu’un. Il faut donc trouver les ressources nécessaires pour vaincre cela. Vous devez pour ce faire prendre conscience de votre propre valeur et également apprendre à avoir confiance en vous. La lecture de livres de Christophe André intitulé Imparfaits, libres et heureux, pratiques de l’estime de soi pourrait vous y aider.

Se croire la guerrière, une erreur fatale
Certaines femmes n’hésitent pas à dire qu’elles font peur aux hommes. Généralement, il s’agit de personnes trop sûres d’elles. Ces amazones fortes comme on pourrait les nommer souhaitent être actrices de leur vie. Pour elles, il n’y a personne qui soit en mesure de se montrer à la hauteur de leurs attentes. Elles ont soit un complexe de supériorité ou un complexe d’infériorité. Qu’à cela ne tienne, les femmes qui se retrouvent dans cette catégorie considèrent qu’elles sont trop bien pour un homme. Elles n’osent pas donner ce privilège à un homme tel qu’il soit de vivre avec elles. Il est possible de trouver une solution durable et fiable à une telle attitude afin de se donner plus de chances de rencontrer l’amour de sa vie. Pour y arriver, vous devez prendre conscience qu’avant d’être bourreau des hommes, vous pouvez être victime de vous-même. Pour vous réconcilier avec votre propre histoire, nous vous conseillons de lire avec la plus grande attention Femmes qui courent avec les loups de Clarissa Pinkola Estés.

Ce qui se passe-t-il quand on est trop indépendante ?
Il existe des femmes qui affirment fièrement qu’elles aiment trop leur liberté. Ce type de femme dépense beaucoup d’énergie à faire des courses, voir ses copines ou encore partir en vacances. Dans cet agenda surchargé, elles ne trouvent pas nécessaire la présence d’un homme dans leur vie. Ce sont des personnes suffisantes qui ne souhaitent pas abandonner un quelconque aspect de leur vie à un homme. C’est une peur de perdre le contrôle de soi qui peut provenir de l’histoire de la concernée. La femme indépendante va donc verrouiller tout accès à sa personne et ne laisser de place vacante. C’est également une forme de peur qui peut être combattue lorsque la personne concernée comprend qu’une relation n’est pas une épreuve de force. La lecture du livre Les Renoncements nécessaires de Judith Viorst devrait vous y aider.

Comment vaincre sa peur quand on est romantique ?
Les femmes romantiques disent toujours qu’elles attendent le bon. Ce type de femme se renferme sur elle-même en attendant l’arrivée de son prince charmant. Elle se refuse de grandir et continue de baigner dans ses rêves d’enfance. Derrière sa carapace de femme lucide, performante et brillante dans divers domaines, elle reste incapable d’affronter les réalités affectives. La conséquence lorsqu’elle demeure dans une telle logique c’est qu’aucun homme ne viendra vers elle. Pour combattre ce type de peur, il faut se confronter au réel en allant au cinéma ou chattant sur des sites de rencontres par exemple. Lisez La Princesse qui croyait aux contes de fées de Marcia Grad pour mieux comprendre.

La femme platonique
Celle qui n’aime pas le sexe. Pour cette dernière, elle peut avoir de très bonnes relations avec un homme tant que le sexe n’intervient pas. Ce genre de femme a peur de la sexualité et non de l’amour. La solution qu’elle trouve est le célibat. Cependant, divers éléments concourent à enfermer la platonique dans une anormalité dont il convient d’en sortir à tout prix. Pour surmonter cette peur, il va falloir travailler ses sensations physiques et son corps au moyen du sport, de la danse ou encore des thérapies corporelles. La lecture de Femme désirée, femme désirante de Danièle Flaumenbaum vous serait d’une grande utilité.

Le cas des femmes blessées
Ce sont toutes celles qui ne veulent plus souffrir en aimant de nouveau un homme. Dans ce groupe, on trouve les femmes qui ont perdu leur mari ou qui ont été abandonnées sans motifs. Il s’agit de femmes qui ne parviennent pas à oublier une histoire magnifiée. Elles ne sont plus actrices de leur propre vie tant qu’elles s’estiment victimes. Pour sortir d’une telle prison, il faut travailler véritable sur ses histoires d’amour ratées. La meilleure manière de procéder est de reconnaitre sa part de responsabilité dans les échecs.

Il existe d’autres catégories comme la mère souffrante et l’infirmière. La première est celle dit que jamais ses enfants ne vont l’accepter. Elle va donc se réfugier derrière cette idée pour ne peut pas vouloir rencontrer un homme. Elle n’ose pas s’engager et ressent plus tard une grande culpabilité à aimer et à vivre ailleurs. Il faut combattre sa bonne conscience maternelle et ses bonnes intentions et surtout apprendre à revenir à soi. La femme infirmière estime quant à elle qu’elle ne tombe que sur des perdants. Pour elle, un homme ne peut l’aimer que quand elle est utile. Une telle femme doit apprendre à servir la relation et non l’autre et retrouver sa capacité à être actrice de sa vie.