La complicité en 4 étapes

La complicité en 4 étapes

La première rencontre, le premier rendez-vous, c’est souvent le grand saut dans l’inconnu. L’autre nous plaît a priori, mais aucun moyen de savoir ce qu’il adviendra de cette première prise de contact. Est-il aussi charmant qu’il en a l’air, a-t-il quelque chose d’intéressant à dire ? Et moi, que dois-je dire ou ne pas dire pour ne pas trop me dévoiler ? Le dosage est subtil.

Nice People vous donne la clé d’une rencontre réussie, qui aboutira dans la majeure partie des cas à une rencontre plus profonde : créer la complicité ! Comment ? Suivez un programme en 4 étapes !

Règle 1 : en toutes circonstances, restez vous-même

Au cours d’un premier rendez-vous, ça paraît on ne peut plus difficile tant on se sent en général intimidé à cette perspective. Pourtant, la façon la plus facile et la plus naturelle de plaire comme de savoir si l’autre nous plaît vraiment, c’est de rester soi.

Évidemment, il s’agit de se montrer sous son meilleur jour mais sans essayer de se sentir le mieux possible avec soi, que ce soit physiquement (vêtements, style) ou mentalement (confiance en soi). Rester soi, se respecter, c’est donner aussi la possibilité à l’autre de se dévoiler tel qu’il est : c’est là que vous avez beaucoup à gagner.
Découvrez ainsi les étapes  4 et 5 de mon approche sur http://www.nice-people.be. En effet dans ces étapes je vous apprends à rencontrer, reconnaitre et intéresser les personnes vraiment faites pour vous et à terme à construire sur le long terme.

Règle 2 : s’ouvrir et s’intéresser à l’autre

Pour faire naître cette proximité qui peu à peu se mue en complicité profonde, n’hésitez pas à chercher ce qui constitue la personnalité de celui que vous venez de rencontrer. Attention, il ne s’agit pas de le soumettre à un interrogatoire mais bien d’être à l’écoute de ses passions, de ses valeurs, pour lui poser les bonnes questions au bon moment.

De même que vous vous ouvrez sur votre vie et ce qui est important pour vous (voir règle 3), tentez de cerner ce qui le fait courir, ce qui compte pour lui pour rebondir dessus et creuser un peu plus ce qui fait sa personnalité profonde.
S’il a un hobby original, s’il est mordu de sport ou de musique, essayez de comprendre pourquoi mais aussi d’en parler de façon plus générale, même si vous n’êtes pas une spécialiste.

Je révèle l’intégralité de mon approche dans http://www.nice-people.be car mon objectif est que vous fassiez des rencontres qui comptent.

Règle 3 : échanger sur ses valeurs profondes

Vos valeurs, c’est votre façon de voir la vie, d’envisager votre couple, votre histoire amoureuse, l’éducation de vos enfants, tout ce qui, au fond, vous a construit année après année. Là encore, il ne s’agit pas de lancer comme un pré-requis à votre histoire qu’il adhère en tout à vos idées.

Mais de parvenir à en discuter, à se révéler à l’autre sans arrogance ni blocage, pour ainsi évaluer la profondeur de vos intérêts communs, de vos « aspérités ». Car s’il est vrai que les différences enrichissent, des points de divergence trop ancrés peuvent menacer le bien-être d’une relation à long terme.

Au moment de la rencontre, il est donc essentiel que vous preniez le temps de vérifier que vous vous retrouver surtout sur les valeurs qui sont les plus importantes pour vous.

Faites ainsi des rencontres en toute sincérité pour une vraie complicité sur http://www.nice-people.be.

Règle 4 : ne pas être trop pressé

La précipitation est l’ennemi numéro un des rencontres.

Accordez vous le temps de découvrir l’autre et  laissez vous découvrir. Vous serez alors moins souvent déçu par des rencontres qui tournent court. Aller davantage à l’essentiel pour éviter, au final, de se perdre dans des histoires qui ne nous conviennent pas ! Prendre du temps pour ne plus en perdre en somme !

Pour aller plus loin, rendez vous sur http://www.nice-people.be