A quoi tient le bonheur ?

A quoi tient le bonheur ?

Si nous posons cette question sur un site de rencontres, la majorité des internautes vous répondront que le bonheur serait de trouver l’âme soeur.

Oui mais encore … Posez cette question à un passant et il vous répondra qu’il serait bien heureux d’avoir la santé mais aussi de disposer de beaucoup d’argent.

L’argent rend-t-il heureux ? Non mais il contribue fortement au bonheur.

Selon un sondage d’octobre 2011 (réalisé auprès de 8.150 utilisateurs de Kelkoo – site comparateur de prix, présent dans 10 pays européens), seules 52% des personnes sondées estiment qu’elles seraient pleinement heureuses si elles pouvaient gagner le gros lot au Lotto. Si elles faisaient partie des heureux gagnants, leur ordre de dépenses serait le suivant : l’achat d’une grande maison (34%), partir en voyage (13%), acheter une résidence de vacances (12%). Parmi les idées les plus insolites : l’achat d’un yacht (5%), d’une île (5%) ou un rendez-vous chez le chirurgien esthétique (4%).

Et le couple, rend-t-il heureux ? Non mais il contribue à apporter sa part de bonheur.

Selon le psychologue, Yvon Dallaire, seuls 20% des couples sont heureux. Croire que le couple est la clé du bonheur, est se mettre le doigt dans l’oeil. Le couple est le début des problèmes. En effet, c’est accepter l’autre dans sa globalité, avec ses défauts et ses qualités. Résister à vouloir changer son partenaire et admettre qu’on ne pourra pas toujours être d’accord sur tout mais que ça n’empêchera pas de s’aimer et d’être heureux.

Par simple curiosité, je vous propose de découvrir en chiffres un aperçu de quelques personnes qui ne sont pas prêtes de se retrouver à la rue.

La crise n’atteint pas tout le monde de la même façon !

L’économiste flamand Thierry Debels, auteur de plusieurs ouvrages sur la famille royale, estime pour sa part que la fortune personnelle du souverain Albert II s’élève à 1 milliard d’euros … Selon le Palais, sa fortune est estimée à 12,4 millions d’euros (ça fait une fameuse différence).

Pour devenir millionnaire, il n’est pas impératif d’épouser un Roi ou une Reine, ni de gagner au lotto

On peut aussi avoir de brillantes idées … ou du talent … et beaucoup de chance.

Bill avait 13 ans et malgré son très jeune âge, il s’amusait avec un ami à rédiger des programmes informatiques. 5 ans plus tard, il entrait à l’université mais il ne termina jamais ses études car parallèlement à celles-ci, il créa sa propre société d’informatique et devint l’un des hommes les plus riches du monde. Une grosse partie de sa fortune est investie dans son organisation de bienfaisance « The Bill and Melinda Gates Foundation ». Et oui, c’est l’histoire de Bill Gates, le fondateur de Microsoft. Mais à combien se chiffre sa fortune ? Elle est estimée à près de 53 milliards de dollars.

Et Mark Zuckerberg dans tout ça ? Fondateur de Facebook, le site revendique 845 millions d’utilisateurs à travers le monde. C’est lui qui a lancé le site depuis sa chambre d’étudiant à l’université de Harvard. En janvier 2012, le magazine Forbes estimait sa fortune à 17,5 milliards de dollars. Mark Zuckerberg se situe maintenant à la 14e place des Forbes 400 (les 400 personnes les plus riches d’Amérique). Forbes le place également à la 9e place du classement des personnes les plus puissantes du monde.

Et vous, si vous gagniez de l’argent et ne sachiez quoi en faire, peut être seriez-vous une seconde Susan Boyle. Elle était chômeuse avant de devenir chanteuse. Habituée à vivre très modestement, elle a beaucoup de mal à dépenser son argent et dès lors le seul luxe qu’elle se soit actuellement offert, est l’achat d’une nouvelle maison (à 342.000 euros). Elle a placé tout son argent, ne possède pas de carte de crédit, se contente de 700 euros par semaine pour vivre, se déplace en bus et achète ses vêtements dans les grandes chaines de magasins … L’histoire ne dit pas combien elle a dépensé pour son relooking (veuillez m’excuser d’être si vilaine).

Comment devenir millionnaire ?

Savez-vous que selon une étude menée par Forbes (magazine économique américain), l’une des clés du succès et de la réussite est de … trouver l’âme soeur ! Selon Forbes, je cite : « un bon mariage donnerait un sérieux coup de pouce pour atteindre une vie de riche. Cela se vérifierait surtout pour les self-made men. Lancer son affaire demande énormément de sacrifices et comporte un important lot de stress. Que l’on ramène forcément à la maison …

Avoir un compagnon ou une compagne qui croit en vous, vous soutient et tolère votre vie débordée, serait une partie du chemin accompli vers la montagne de dollars.