Je promets de t’aimer, de te chérir …

Je promets de t’aimer, de te chérir …

Le rapport entre divorces et mariages est aujourd’hui de 3 pour 4 alors que pour la période 1998-2000, il s’élevait encore à 3 pour 5.

Et chez nos voisins, les statistiques sont tout aussi pessimistes : 67% des personnes mariées seront amenées à divorcer.
La moitié des divorces se passent après la 5ème année de mariage.

Et même si le mariage n’est plus tendance, « Je te promets de t’aimer, de te chérir jusqu’à la fin de mes jours pour le meilleur et pour le pire jusqu’à ce que la mort nous sépare », n’a pas pris une ride. Nous croyons dur comme fer dans la possibilité de rencontrer l’âme soeur et de finir nos jours avec.

Ce qui m’amène à vous parler mariage, sans porter de jugement de valeur …

Les traditions du mariage

Pour un mariage heureux, la mariée devra porter le jour des épousailles :

Quelque chose de vieux,
Quelque chose de nouveau,
Quelque chose d’emprunter,
Quelque chose de bleu …

Le jour de son union, la mariée qui veut respecter les traditions, se doit pour un mariage réussi, de porter les quatre éléments précités.

Ceux-ci pourront être un vêtement, un tissu, … mais auront des caractéristiques précises :

- Un de ces éléments doit être ancien (un bijou de famille le plus souvent – à mon mariage, je portais le collier en perles fines de ma maman);
- Un autre doit être neuf (ma robe de mariée était neuve);
- Un autre doit être emprunté (mon amie m’avait prêté une paire de boucles d’oreille);
- Un autre doit être bleu (anecdote : je portais un string bleu ciel, sous ma guêpière blanche).

Cette tradition est issue de l’Angleterre de la fin du 19ème siècle et sa signification en est la suivante :

- L’élément « vieux » : il caractérise le lien familial de la mariée et sa vie jusqu’au mariage. Il s’agit souvent d’un bijou de famille ancien qui est choisi par la mariée (ok mission accomplie, le collier était ancien);
- L’élément « neuf » : il caractérise la réussite et le succès pour la vie à venir. Pour cela, c’est souvent la robe de mariée qui est choisie par la mariée (encore une fois, j’avais misé juste);
- L’élément « emprunté » : il caractérise la chance et le bonheur pour le couple de futurs mariés. Il s’agit souvent d’un accessoire ayant déjà été porté, le jour de son mariage, par une mariée heureuse et comblée, qui est choisi par la mariée (là j’ai foiré, je n’ai pas pris le bon bracelet);
- L’élément « bleu » : il caractérise la fidélité et la pureté dans le couple. Pour cela, c’est souvent un accessoire discret (mouchoir, …) qui est choisi par la mariée (hum un string c’est tout de même quelque chose de discret mais pour le symbole de pureté, je repasserai).

Le meilleur jour pour se marier

Le lundi attirerait la richesse.
Le mardi est gage de bonne santé.
Le mercredi est le jour idéal (ce qui tente à expliquer le taux de divorces, vu que je ne connais pas beaucoup de personnes qui se sont mariées un mercredi !).
Les jeudi et vendredi préconiseraient un avenir difficile (je me suis mariée un vendredi, je confirme que ce n’était pas un bon jour).
Et le samedi serait le jour le moins favorable !!!

La météo

Beau temps est synonyme de beau mariage mais on dit aussi : « mariage pluvieux, mariage heureux ».
Je me suis mariée en mai, il faisait 25 degrés et grand soleil (le mariage a tenu 3 ans – sans commentaire).
Si le ciel est bas et pesant, les époux se tromperaient mutuellement.
S’il neige, c’est fantastique, le mariage serait florissant sur tous les plans.

« On se marie par manque de jugement.
On divorce par manque de patience.
Et on se remarie par manque de mémoire ».
André Roussin (1911-1987) – Auteur dramatique