Tournez la page sur vos anciens amours

Tournez la page sur vos anciens amours

« Un amour en chasse un autre » … Plus d’une personne, pour vous consoler d’un chagrin d’amour, a dû vous le dire.

Pour oublier le passé, rien de tel que trouver réconfort et oubli dans les bras de quelqu’un d’autre … Vite dit mais pas si vite fait.

Et puis bien souvent, les conseilleurs ne sont pas les payeurs et il vaudrait mieux parfois qu’ils s’abstiennent de nous abreuver de conseils.

Une personne qui vient de subir une rupture a finalement grand besoin de s’épancher et de vider son sac sur une épaule secourable. Lui prodiguer maint et un conseils, ne fera qu’ajouter confusion dans son esprit.

Lorsqu’on a aimé un homme ou une femme, ceci signifie que nous nous sommes beaucoup investis dans cette relation. Nous y avons consacré du temps, de l’énergie, nous nous sommes aussi beaucoup confiés l’un à l’autre, nous avons partagé ensemble de bons et moins bons moments et donc il est totalement illusoire de penser que pour ne plus souffrir il suffit de rencontrer quelqu’un d’autre et ainsi tourner la page.

Une rupture nécessite un travail de deuil et ce n’est que lorsqu’on ne pense plus à ce que notre ex est entrain de faire ou qu’on ne se torture plus l’esprit de savoir si oui ou non il/elle a rencontré quelqu’un d’autre, que nous pouvons dire que nous sommes enfin guéris.

Au moment où vous serez devenu indifférent (vis-à-vis de votre ex), vous aurez toute la liberté d’esprit pour accueillir un nouvel amour qui trouvera sa propre place dans votre coeur et ne viendra pas occuper le siège vide laissé par un(e) ex.

Donner le temps au temps

Au début de votre célibat, il est bon de s’occuper l’esprit. Certains se réfugieront dans le boulot. Pourquoi pas, peut-être qu’à la clé vous obtiendrez la reconnaissance de votre hiérarchie et/ou une promotion ! D’autres se mettront au sport. Voilà qui ne risque pas de les tuer et les aidera à dépenser leur énergie. Votre entourage vous poussera probablement à sortir ou à vous lancer dans de nouvelles rencontres. Certes vous n’aurez pas la tête, ni le coeur pour vous investir dans une nouvelle relation mais vous pouvez vous faire un nouveau cercle de connaissances. Alors, restez sympa et courtois, faites bonne figure et acceptez les invitations plutôt que de vous morfondre à la maison et de faire la conversation à votre animal de compagnie.

A l’inverse, il y a ceux qui sont prêts à accueillir en leur coeur un nouvel amour mais qui sont tétanisés par la hantise de l’échec. Un petit rappel s’impose : sachez qu’il est impossible de plaire à tout le monde. Donc pas de panique. Si vous rencontrez une personne qui accélère vos pulsations cardiaques, soufflez – respirez – détendez-vous. Vous avez tout le temps pour la découvrir et si cette personne n’adopte pas son rythme au vôtre, il est encore temps de lui dire que votre petit coeur a été malmené ces derniers temps et qu’il faut donc le ménager.

Et puis si vous essuyez un nouvel échec ou que cette nouvelle rencontre ressemble à s’y méprendre à un mirage, ne retenez que les bons moments passés ensemble et passez à autre chose. Inutile de vous attarder et rabâcher les oreilles de votre entourage sur vos infortunes. Les choses n’ont pas pris le cours que vous attendiez ? Ce n’est pas une raison pour penser que vous êtes nul(le), moche ou que vous n’avez aucun charme.

Ceux qui n’ont à leur actif aucun échec amoureux ou peu d’échecs, sont ceux qui n’osent pas séduire ou se lancer à la conquête d’inconnu(e)s.

Le maître mot : ne renoncez pas.

Aujourd’hui, vous vivez peut-être une sorte de célibat forcé mais vous devez absolument continuer à vous ouvrir aux autres et accepter d’autres rendez-vous, ainsi que de nouvelles rencontres. Il est faux de croire que dans une vie, on ne vit qu’un seul et unique amour. Notre espérance de vie nous permet aujourd’hui de vivre plusieurs grands amours. Ils seront juste différents. Et c’est parce qu’ils ne se ressembleront pas que l’amour est une source inépuisable, une chose subtile et si attirante, que toute notre vie, nous serons à la recherche de celui-ci.

A retenir et bon pour le moral :

Plus de 70% des célibataires (hommes/femmes confondus) souhaitent (re)fonder un couple dans un délai maximum de 2 ans. 98% des actuels célibataires ne le resteront pas. Seuls 2 % d’entre eux décideront qu’être en couple n’est pas pour eux et ce, par choix personnel.