Demande de permission de sortir avec les copines le soir

Demande de permission de sortir avec les copines le soir

Mesdames, vous êtes en couple, Zhôm passe des heures à regarder le foot, le cyclisme, les J.O. et vous commencez à en avoir plein le dos !

Vous vous sentez abandonnées et vous avez envie de mettre un grand coup de pied dans cette maudite TV, celle avec qui Zhôm vous trompe parfois plusieurs soirs semaine et même le week-end et les jours fériés !

Il est grand temps de vous ressaisir et de vous distraire … une virée avec les copines s’impose.

Cependant, comme vous souhaitez faire les choses dans les règles de l’art, il est utile de demander, au préalable, l’autorisation à l’Autorité Compétente, c’est-à-dire : Zhôm.

Demande de permission de sortir avec les copines le soir

Par la présente, je (indiquez votre nom et prénom) sollicite l’autorisation de sortir avec mon ou mes amies (mentionnez le ou les prénoms) le(s) soir(s) suivant(s) :

Date(s) :
Lieu(x) de sortie :
Heure de départ :
Heure de retour souhaitée au plus tard :

Je jure (promis juré craché sur la tête de votre belle-mère – chuuut pensez-le mais ne lui dites pas) de m’en tenir uniquement aux dates et lieux précités.
Je ne draguerai aucun homme et je n’adresserai la parole qu’à des personnes faisant partie de mon cercle de connaissances.

Les soirs où je serai désignée « Bobette », je promets de ne pas faire l’éponge au comptoir et de m’abstenir de toutes boissons alcoolisées.

Les soirs où je ne serai pas consignée « Bobette », je promets qu’en cas de dépassement du taux d’alcoolémie politiquement autorisé (chuuut ne pas donner trop de précisions quant aux nombres de verres et d’alcool ingurgité), je me mettrai immédiatement à l’eau (ou alors j’irai me faire vomir aux wc – chuuut surtout pas l’écrire).

Je garderai mon gsm à portée de mains (un gsm, ça peut se décharger – « oh sorry Zhôm je n’ai pas pu prendre ton appel, je n’avais plus de batterie » – chuuut à ne pas dire).

En contrepartie de ce document dûment signé par l’Autorité Compétente, je conviens sur le champ de ne plus pendre la tête quand … (écrivez le nom de votre partenaire) squatte la TV, la zapette et le canapé qui fait face à ladite TV, les soirs de grands matchs ou d’événements sportifs, c’est-à-dire les … (mentionnez les dates ainsi que les heures – celles-ci devraient plus ou moins coïncider avec vos soirées entre filles donc vous n’aurez pas trop de difficultés à montrer à Zhôm que vous ne pendez pas la tête … vu que vous ne serez pas à la maison !).

Remarque :
Les soirs de sorties entre copines, Zhôm peut (c’est un droit mais non une obligation) recevoir un ou ou plusieurs amis (de sexe masculin) à la maison, sous réserve de ne pas mettre le souk, vider le frigo et le meuble bar. A mon retour, le lieu de vie doit avoir retrouvé son aspect originel. Aucune clause libératoire n’est tolérée. De même, si à mon retour, Zhôm a l’haleine fétide, il sera prié de passer le restant de la nuit dans le canapé.

L’Autorité Compétente déclare n’avoir subi aucune pression pour accepter les clauses du présent document.
Une fois la demande de permission de sortir avec les copines est dûment approuvée par l’Autorité Compétente, elle devient irrévocable.

Fait à …
En date du …

Signatures des deux parties concernées