Où sont les « Zhôms » ?

Où sont les « Zhôms » ?

Zhôm = individu de sexe masculin.

Situation familiale :
Il est célibataire, sans enfant vu que sa priorité ces dernières années a d’abord été de faire carrière. Ou alors, il est fraîchement divorcé. Il a des enfants (pas en bas âge car il a attendu que ses enfants soient suffisamment indépendants pour divorcer ou demander la séparation). Il a la garde alternée ou il a un arrangement à l’amiable avec son ex. Oui Zhôm est un homme moderne et il assume ses responsabilités de père.

Particularités :
Il travaille beaucoup – surtout la semaine où il n’a pas la garde des enfants (donc en principe, il gagne très bien sa vie).
Il s’entretient physiquement (il est inscrit dans un, voire plusieurs clubs de sport).
Il est endurant à la tâche.
Il pense, priorise et ensuite agit.
Il ne donne pas de sa personne dans des relations sans lendemain (perte de temps et d’énergie).
Il va à l’essentiel donc quand il dit « oui », ça veut dire « oui » (Zhôm est un homme qui tient ses promesses). Inutile de poser plusieurs fois la même question en la reformulant de différentes manières, il vous a déjà donné sa réponse. Donc tournez 7 fois la langue dans la bouche pour ne pas passer pour une sombre idiote ou une conspiratrice/manipulatrice, ce qui a ses yeux est la pire des choses car si certes il fait attention au physique, pour lui ce qui est primordial, c’est la culture générale, la présentation, de vraies qualités de coeur.
Il se fiche de connaitre votre profession et combien vous gagnez par mois, pour lui ça n’a aucune importance. Cependant même s’il a les moyens, il déteste les femmes ouvertement vénales.
Comme il a un réseau social très étendu, veillez à être souriante, sociable et surtout soyez suffisamment indépendante pour en société ne pas devoir rester accrochée à son bras toute la soirée. Il ne souhaite ni une barbie (trop tape à l’oeil et mauvais genre – gardez cela pour les secrets d’alcôve) ni une godiche sans opinion.

Zhôm est résolument l’homme que vous attendez mais où se cache-t-il ?

1. Inscrivez-vous sur un site de rencontres, participez aux soirées pour célibataires, allez aux soirées karaoke (ambiance conviviale garantie, fermez juste vos pavillons sur les fausses notes).

2. Zhôm entretient sa forme et sa ligne donc vous le retrouverez sur les parcours de golf et terrains de tennis. Inscrivez-vous à un club.

N’hésitez pas à fréquenter assidûment les tournois sportifs intra-universitaires ou assistez à un match de foot de l’université locale ou des écoles de hautes études supérieures.
Petit conseil : plus facile pour lier connaissance, les matchs d’entrainement. Ce n’est pas la grande foule et en plus il y a très peu de concurrence féminine les jours de semaine.

3. Zhôm aime les sports virils, d’équipe ou les challenges sportifs : il va falloir que vous mouilliez votre t-shirt (prévoyez un léger maquillage waterproof et un bon déo ainsi qu’une tenue sportive mais néanmoins saillante, équipez-vous de bonnes chaussures, le but n’est pas d’aborder Zhôm en boitant, quoique vous pouvez toujours solliciter son aide et/ou son bras pour vous raccompagner à votre voiture ou aux vestiaires si vous vous êtes blessée les petons).
Zhôm aime les stages de plongée, de kayak, d’aviron, d’alpinisme, de randonnée, de ski nautique, les sauts en parachute, l’ULM. Renseignez-vous sur les endroits où ces stages sont organisés (Google est mon ami).
Inscrivez-vous à un club d’arts martiaux.
Oups … si le sport n’est rien pour vous (je peux comprendre), installez-vous à la terrasse d’un club nautique ou à la cafétéria du club de plongée. Déjeunez dans un club de sport, yacht club, …

4. Comme nous parlons justement au point 3 de déjeuner, je vous conseille le déjeuner à la terrasse d’un café chic (non pas à la terrasse d’un hôtel chic, vous ne rencontreriez seulement que des Zhôms de passage).
Le déjeuner à la cafétéria d’un musée, c’est bien aussi. Le déjeuner du midi dans un sushi bar, également. Un verre dans un bar à vins sur le coup de 12h30, c’est super tendance aussi.
Choisissez des établissement lounge et cosy, des petits restaurants où déjeunent les hommes d’affaires ou en semaine au soir, les restaurants très branchés (écumez les bons Groupon pour obtenir des réductions) ou prenez un verre, un jeudi ou vendredi soir au bar d’un café théâtre après le spectacle vers les 23h.

Si vous habitez le bled perdu au fond de la cambrousse, il va falloir envisager de vous déplacer à la ville la plus proche, sinon vous en serez toujours au café en face de l’église, à jouer belote à la petite table à droite du flipper avec les papys.

5. Assistez aux festivités du village, participez à une brocante de votre patelin. Prenez part à une vente aux enchères.

6. Les jeux de hasard sont un peu comme les jeux de l’amour. Allez sur les champs de courses (de chevaux ou chiens) ou prenez un verre au bar d’un casino et tentez votre chance à la roulette.

7. Recyclez-vous /cultivez-vous : participez à un stage de management ou de création de futures entreprises. Inscrivez-vous à des cours de formation continue, des cours du soir en langues, en informatique. D’accord vous ne voulez absolument pas retourner sur les bancs d’école, inscrivez-vous à un cours de secourisme ou d’œnologie ou participez à des conférences sur le thème de l’écologie/environnement ou à des débats philosophiques ou à des ateliers littéraires ou à des journées nature et découvertes.

8. Munie d’un appareil photo (investissez dans un matériel semi professionnel que vous aurez acheté d’occasion sur ebay ou dans un magasin de troc afin de paraitre crédible), allez sur les circuits automobiles, près des endroits d’eau et de promenade ou sur les parcours de jogging et transformez-vous en photographe amateur (vous demandez l’autorisation de prendre Zhôm en photo ainsi que son adresse email pour envoyer par courriel vos clichés). Squattez les stades les jours où se déroulent les compétitions sportives ou les jours de match. Vous pourrez ainsi tirer le portrait à tous les Zhôms athlétiques à la sortie des vestiaires ou du stade.

Une amie me confirme que la technique marche. Avec son appareil photo quand elle se rend dans des endroits de rencontres sportives, brocantes et autres festivités, on lui demande si elle est journaliste. Idéal pour faire connaissance et nettement mieux que de se faire aborder par un requin qui vous demandera « Et toi la morue, tu habites toujours chez tes harengs ? ».

9. Inscrivez-vous à toutes sortes de visites guidées dans les musées, châteaux, citadelles ou nos vertes campagnes …

10. Les petits magasins alimentaires. Fréquentez-les non pas vers 16h mais 18h-18h30, rappelez-vous que Zhôm travaille beaucoup et tard. Regardez ce qu’il a dans son petit panier, ça vous éclairera directement sur sa situation familiale. Exemple : n’abordez que le Zhôm qui a des plats en portion individuelle. Pas celui qui a des petits gervais aux fraises (enfants en bas âge donc en principe il est toujours marié).

11. Ouvrez l’oeil à la station service, choisissez-en une qui soit annexée à une superette. Non n’allez pas chez le paki. Zhôm ne sait même pas que ce genre de commerce existe, tout au plus il y est passé une fois rapidement un dimanche, du temps où il était encore marié pour aller chercher un bouquet pour sa belle-mère adorée. Si vous n’êtes pas fan de station service, choisissez un car-wash, un dimanche ensoleillé, fin de matinée quand il y a grande affluence (prétextez du change en monnaie pour aborder Zhôm).

12. Acceptez toutes les invitations de drink de mariage de vos collègues ou enfants des collègues. Ne refusez jamais un vernissage, une (ré)ouverture de magasins, un match de foot ou un concert en invité VIP.
Si vous êtes en période de déprime, zappez un temps les mariages, allez alors aux enterrements pour consoler les vivants et vous rendre compte qu’il y a des personnes bien plus malheureuses que vous, ici-bas sur terre (c’est quelque peu ironique et à prendre avec beaucoup de recul, je ne voudrais choquer personne).

13. Perdez-vous dans les rayons des grandes surfaces destinées au bricolage, demandez des informations sur le produit que vous avez en main en prétextant que les caractères sont écrits trop petits et que vous avez oublié vos lunettes à la maison. Faites la même chose dans les grandes librairies ou aux rayons audio et video.

Ca marche très fort la fréquentation des magasins de bricolage, de préférence en semaine et toujours dans la tranche horaire 18h-18h30.

Pas plus tard que cette semaine, je m’y suis rendue pour dénicher un rouleau pour vitrifier mon parquet. Mon oeil avisé a de suite repéré ma cible, vu que Zhôm se trouvait devant les rouleaux de peinture. Nous avons gentiment attendu que le vendeur soit disponible. Pauvre vendeur qui s’est fait sous nos yeux injustement traiter d’imbécile par un couple qui ne portait aucun crédit à ses savants mélanges de couleurs. Zhôm et moi avons pris la défense dudit vendeur, le couple s’est calmé, le vendeur a pu sereinement terminé les mélanges sur le temps que moi et Zhôm parlions peinture. Zhôm est médecin. Comment l’ai-je deviné ? Non, je n’ai pas fait un malaise et il n’a pas pratiqué le bouche à bouche. De un, il a reçu un appel sur son gsm et a fixé rendez-vous à un patient; de deux, il avait écrit le nom de son mélange peinture sur une ordonnance. De trois, je ne saurai peut être jamais son nom car bien qu’il m’ait montré son ordonnance, je n’ai pas su lire son nom parce que je n’avais pas mes lunettes !!!!!

Et en guise de rappel et de recommandation, pour mettre toutes les chances de votre côté : SOURIEZ !


4 commentaires

  • Si vous permettez : sans agressivité : vous faites souvent la même faute de français ( belgicisme ) : mettre un « que » avant le « pour » comme dans « suffisamment indépendants QUE pour » : il faut dire : suffisamment indépendant pour

  • Bonsoir, article me paraissant bien sympa…
    En effet, celui-ci m’aura aidé à mieux me situer dans la société masculine !
    Merci.
    ;-)

Les commentaires sont fermés.