Parlons peu, parlons bien ou parlons … sexe

Parlons peu, parlons bien ou parlons … sexe

Selon des statistiques à l’échelle nationale (oui j’aime les chiffres), un homme pense au sexe 5000 fois par an donc en moyenne 13 fois par jour.

Les hommes ne pensent pas finalement au sexe autant que nous étions en droit de nous l’imaginer. Nous aurions eu tendance (nous les femmes) à croire que les hommes pensent au sexe souvent, trop souvent, voire même toutes les 7 secondes ! (ça me semble tout de même un peu beaucoup surtout que j’imagine mal un homme penser autant au sexe et en même temps se concentrer sur son travail. Bonjour la productivité au boulot).

D’après des chercheurs de l’Université de l’Ohio, les hommes pensent au sexe 18,6 fois par jour. Tiens, c’est fou, les américains pensent plus au sexe que les européens ! Les femmes y pensent à peine 9,9 fois par jour (rien de surprenant de savoir que les femmes pensent moins au sexe que les hommes).

En fait, toujours selon l’étude des chercheurs, un homme a autant de pensées coquines que de pensées pour la nourriture (18 par jour) ou pour le sommeil (11 fois par jour). Voilà donc d’où émane cette idée largement répandue qu’on tient un homme à la maison, par le sexe mais aussi par son estomac.

Les femmes pensent à manger environ 15 fois par jour et pensent à leur petit lit douillet 8,5 fois par jour. Par contre, je n’ai trouvé aucune statistique pour savoir combien de fois par an, une femme pense qu’elle est trop grosse et qu’elle devrait faire régime !

Le sexe s’étale partout : au cinéma, sur internet, dans le journal, dans les magazines. Avec tout ce surplus d’informations, nous pouvons dire que nous sommes bien documentés sur le sexe, voire même très inspirés. Cependant et voilà où je veux enfin en venir, il y a une grande différence entre ce qu’on a vu, lu, entendu et la réalité (excusez moi de prendre autant de temps avant de plonger dans le vif du sujet mais vous devez savoir que les femmes ne communiquent pas de la même manière que vous, les messieurs. Nous les femmes, nous avons besoin d’utiliser beaucoup de mots et une pleine page format A4 pour expliquer une situation, alors que pour vous, tout peut tenir sur un post-it).

En matière de sexe, nous faisons preuve (pardon, nous pouvons faire preuve) d’une imagination débordante et chacun va puiser sa source d’inspiration où il le peut. Moi, par exemple, je me suis fait beaucoup de films …

C’est ainsi que Demi Moore dans le film « Striptease » a inspiré plus d’une femme à se lancer dans le « pool dance ».
Dans la réalité, allez déjà essayer de fixer dans votre chambre à coucher ou en plein milieu de votre salon ou de la veranda, une barre en métal ! Moi j’ai de la chance, j’ai fait fabriquer un lit à baldaquin à la maison et donc en m’exerçant un peu, je pourrais toujours essayer, tout en me déhanchant lascivement, de caresser sensuellement le pilier en bois, sans tirer dessus pour éviter que le ciel de lit ne tombe sur la tête de Lover.

Côté masculin, pas triste non plus. Lover très inspiré également et sous le feu de mes encouragements, aurait pu lui aussi se lancer dans un striptease à la façon pur show Chippendales (nous les femmes, rassurez-vous, on ne vous demande pas d’aller faire de la musculation 3 heures par jour en salle pour travailler vos biscoteaux donc ne cherchez pas d’excuse, nous avons aussi envie de spectacle à la maison). Lover enfin convaincu qu’on ne se moquera pas de lui, se met en quête d’un podium (parce que lui, la barre, ça ne l’inspire pas). Et c’est ainsi qu’il grimpe sur le coffre en bois (cadeau de maman pour Noël) et traverse le coffre avec sa jambe droite … se plante plein d’échardes de bois dans la jambe et répand son sang sur la carpette en peau de bête qui était censée nous accueillir après son effeuillage ! The End – Striptease terminé, vous pouvez tourner le bouton « off » et courir à la salle de bain chercher la trousse de secours pour soigner Lover. Faudra pas oublier non plus de sonner demain matin au menuisier (celui qui a installé le lit à baldaquin) pour lui demander de réparer le coffre (à maman, on inventera un pieux mensonge, comme par exemple, il y avait une bête au plafond et Lover a grimpé sur le coffre pour essayer de la tuer).

Attardons-nous au film cul-te « Neuf semaines et demie » et à la séquence du frigo. Les jeux subtils, suggestifs et très sensuels avec de la nourriture …
Stop, tout d’abord un point important sur les calories.

Faire l’amour pendant 30 minutes permet de dépenser entre 200 et 300 calories (position du missionnaire : 12 calories, position de la brouette : 216 calories) avec un orgasme : 60 à 100 calories. S’embrasser passionnément : 60 calories pour 30 minutes.

A titre juste informatif :
Faire ses courses : 250 à 350 calories par heure (voici une excuse toute trouvée pour justifier pourquoi les femmes aiment le shopping)
Passer l’aspirateur : 100 calories pour 30 minutes
Bricoler : 100 calories par demi-heure
Jardiner : 400 calories par heure
Prendre les escaliers : 150 calories pour 15 minutes (zut j’habite un plein pied)
S’étirer chaque matin pendant quelques minutes : 40 calories
Marcher 10 minutes rapidement dans la rue chaque jour : 50 calories (pfffff dur dur pour si peu)
Monter les marches deux par deux : 7 calories pour deux étages (à ce tarif là, je prends l’ascenseur)
Nous voici donc toutes et tous convaincus, qu’il est bon pour notre ligne, de joindre l’utile à l’agréable et de faire l’amour.

Inspirons-nous du film « 9 semaines et demie » et pensons à acheter une bombe de chantilly light (pour ne pas être écoeuré(e) par la chantilly et même si faire l’amour permet de brûler des calories, ce n’est pas une raison pour en reprendre avec la chantilly). La chantilly light ! pchiiiit un coup de bombe, ploutch elle se transforme directement en lait. Et oui le light sous l’effet de la chaleur du corps, ne reste pas à l’état de chantilly. Effet mouillé garanti (je parle du lit ou du canapé).

Peut-être serait-il préférable de prendre du nutella (non le nutella, ça colle et il faut vraiment s’arracher toutes les papilles pour enlever la couche de nutella). Donc retenez qu’il est plus aisé et digeste d’acheter des huiles et crèmes comestibles. Mais attention, elles ont une date de péremption (bahhh si on en mange après délai, on n’en meurt pas, tout au plus ça donne des nausées).

Et maintenant, faisons les comptes. Combien de fois avez-vous pensé au sexe en lisant mon petit article ?
Selon une étude scientifique très sérieuse, ceux qui pensent le plus souvent au sexe ont tendance à être plus à l’aise avec leur sexualité.
J’espère y avoir contribué un chouia.


12 commentaires

  • Les hommes pensent d’abords avec leurs sexe en 2) avec leurs tête et 3) avec leurs coeurs .Par contre les femmes tjrs en général pensent d’abors1) avec leurs coeurs et émotions ,puis2) leurs têtes,3)leurs corps et 4) le sexe

    • les femmes pense avec leur compte banque et il font l’amour a contre coeur c’est a croire que vous aitent toute né frigide et vous faite ça juste pour nous rendre service

      • Patrick
        Toutes les femmes ne sont pas vénales parce que certaines gagnent beaucoup mieux leur vie que certains messieurs et nous assistons maintenant de plus en plus fréquemment à ce que ce soient les femmes qui entretiennent les messieurs. Mais ceci est évidemment un autre débat que le sexe.
        Quant à directement faire un lien entre l’argent et le sexe, ça revient à dire que les femmes monnayent leurs charmes contre de l’argent et là je m’érige haut et fort pour clamer qu’il ne faut pas rabaisser les femmes à des prostituées (n’ayons pas peur des mots). Quant au sujet de la frigidité ou du fait que certaines simulent, je pense que nous simulons (parfois) pour rassurer notre partenaire ou pour abréger le rapport sexuel. De plus, les femmes ne fonctionnent pas comme les hommes, nous pouvons éprouver beaucoup de plaisir et ce, sans atteindre l’orgasme. Une femme épanouie ne supportera pas de se faire passer dessus, juste pour satisfaire son homme et avoir la paix car ça ressemble terriblement à du sexe sous la contrainte or l’amour et l’acte sexuel sont une affaire de partage. Et je ne parle pas de partage d’argent car l’amour, le vrai, le sincère, ne s’achète pas

      • un professeur , m’a une fois dit : il n’y a pas de femmes vrigide , mais simplement des hommes maladroits

  • Tu ne connais pas les femmes alors ne parler pas de ce que vous ne savez pas, toutes ne sont pas ainsi et idem pour les hommes.

  • Suis MDR à lire la prose, bon le fond et l’existentialité profonde de savoir combien de fois par jour un homme ou une femme peut penser au sexe est à la fois anecdotique et subsidiaire…

    Franchement, je penses pas que je mourrais si je devais penser une fois de plus ou de moins au sexe par jour… Bon c’est vrai que parfois y penser juste une fois de plus pourrait m’y faire juste penser au moins une fois par jour, ou l’inverse, ne pas y penser une fois de plus ferais que je n’y pense pas du tout (si si ça m’arrive)

    Par contre j’ai adoré les comparaisons et les conséquences de la visualisation des films (cultes parfois) et je me demande si c’est une omission ou bien volontaire que l’auteur de cet article n’ai pas pris le film Full Monty en référence pour ce qui est des strip tease masculins qui sont moins glam et musclés que les Chippendales (US ou Canadians) mais plus proche de la réalité de nombre de femmes

    Juste encore un petit mot pour Clochette ci dessus : faut pas être si frustrée ou si prude, je ne sais mais c’était juste un billet de dérision sur une triste et flagrante réalité… c’est pas parcequ’une personne ne s’autorise pas être dans ce panel représentatif qu’il faut pour autant fustiger et s’attaquer à l’auteur… Et à Jadot, je ne dirais qu’une chose : écouter bien le slam de Grand Corps Malade : Ma tête mon coeur et mes couilles, tout y est si bien résumé et poétiquement de surcroit

    • Merci Monsieur Sympaty (vous avez bien choisi votre pseudo)

      J’ai partagé mon article comme vous l’avez bien compris, en deux parties : les chiffres et puis la partie nettement plus olé olé, mon expérience personnelle.
      Je n’ai pas pris l’exemple du striptease dans « Full Monty » parce que ça ne donnait pas une image très glorieuse, ni très érotique de l’Homme et comme j’ai tout de même très envie de sublimer Lover, je préfère faire travailler mon imaginaire, en voyant Lover comme un sublime Chippendales (je fermerai les yeux sur ses poignées d’amour)
      En espérant qu’il aura la même indulgence pour moi quand j’essayerai le déhancher en demi cercle autour du pied du baldaquin.

      Pour le côté scandale, j’ai zappé de mon article, la petite aventure d’une de mes connaissances qui s’est aventurée à jouer avec des petits pois de raisins … ce qui lui a valu un passage à l’hôpital pour aller rechercher le raisin. Je vous laisse imaginer où … La décence m’oblige à me taire :-)

      Amicalement et avec le sourire,
      La blonde

  • les hommes ont une pesée sexuelle toutes les 2 secondes ? la bonne blague … c’est bcp plus souvent que ça … j’ai chronométré …

    • Bonsoir Bobo,
      Merci pour votre remarque, je me dois donc de revisiter mes statistiques et d’ajouter que selon une étude réalisée auprès d’étudiants de 18 à 25 ans (il n’a pas été précisé dans l’enquête quelles étaient les études que poursuivaient ces étudiants), les participants masculins ont enregistré entre 1 et 388 pensées sexuelles quotidiennes et les jeunes femmes n’en ont totalisé qu’une moyenne de 140 par jour.
      Vous faussez donc à vous seul, toutes les lois des statistiques ;-)

  • il faudrait peut étre gommer le clicher de l’homme qui réfléchi avec sa braguette j’ai 57 ans et suis un grand sentimentale mais ca ne pas réussi car quand on montre ces faiblesse vous vous engouffré dedan pour l’argent j’ai fait une confiance aveugle a mon ex quand je l’ai connue elle avais 5€ en poche ce n’est pas un reproche mais quand elle partie 12ans aprés elle a pris son du comme elle a dit 120.000€ et une chance que je me suis défendu devant le tribunal ou ça m’aurrais encore plus cher …voila l’explication de mon coup de gueule.

    • Tout grand merci Patrick pour votre témoignage et ce complément d’informations. Je comprends maintenant votre réaction.
      Vous avez été abusé par votre compagne et ce dans tous les sens du terme. Je vous souhaite de vous reconstruire car il n’y a pas d’âge pour faire table rase du passé et redevenir soi même, ne plus penser toujours pour l’autre mais enfin penser à soi et se faire plaisir. J’espère que votre route croisera celle de personnes positives qui vous permettront ainsi de rétablir estime de soi et confiance envers les autres

  • et pq pas le libertinage des pensées et des actes agréables entre adultes consentants et plus si affinités pas de prise de tète ni de prises de coeur sauf si e on est accrochés par un bel amour mais çà

Les commentaires sont fermés.