Les lundis sans soleil ou le lendemain de la veille …

Les lundis sans soleil ou le lendemain de la veille …

Prenez un dimanche pluvieux et très arrosé (à l’alcool) … Secouez tout le monde sur une piste de danse, hurlez à tue tête owé owé ils m’entrainent au bout de la nuit, les démons de minuit, terminez au Quick de votre patelin, histoire de vous déglinguer l’estomac et de vous coller une aphte dans le palais. Dormez 5 heures … Sciez les arbres aux alentours et bip bip bip biiiiiiiiip fini dodo, c’est lundi, faut se réveiller pour aller au boulot.

 Sortez du lit, enfin rampez comme vous pouvez jusqu’aux toilettes où prise de nausée, au secours, vaut mieux aller se recoucher une petite demie heure !

Etalez vous de tout votre long sur votre lit, prenez la position de la croix car vous savez déjà que cette journée va vous crucifier. Laissez la grosse lampe allumée au-dessus de votre tête, pour être sûre de ne pas retomber endormie.

Ronronronronron … Une heure plus tard, électrochoc, zuuuuuut pas vu le temps passé, faut y aller.

Dérouillez vous les jambes ou du moins ce qui restent des muscles de vos guiboles.
Faites pétiller dans le fond d’un verre un peu de champagne mais non hein, un gramme de dafalgan, saupoudrez le tout d’un bon motillium pour faire passer le Quick et ne lésinez pas, finissez avec un Buscopan pour faire passer le tout.

Soyez prévoyante, n’oubliez pas de prendre avec vous un Dafalgan pour le midi. Pas besoin de songer aux tartines, on le sait d’avance, elles ne passeront pas dans l’estomac.

Filez sous la pluie donner à becqueter aux chats; trébuchez-vous sur une des bêtes que vous n’avez pas vue, miaouwwwwwwwwwwwww dit minette, sorry Brunette, maman t’avait pas vue…

Retournez dare-dare à la maison, faites un brin de toilette et au radar montez dans votre toto.
Et c’est en faisant fonctionner les essuies-glaces que vous pensez « merde me faut mon parapluie, je l’ai oublié à la maison ».

Retour maison, code alarme, mais au fait c’est quoi encore le code, je deviens folle (normal le Dafalgan, motillium et buscopan, ça ramollit quelque peu le cerveau), je l’ai tapé il y a deux minutes, non pas celui de ma carte bancaire, non pas celui de mon pc, noooooon … trop tard, 120 decibels sirènes intérieure extérieure plein pot hurlantes, ça réveille, vous d’abord et les voisins ensuite.

Arrivée au bureau, serveur explosé, clients en détresse « madaaaame depuis samedi soir ça ne va plus mon home banking … » bin oui m’sieur nous le we on ferme tout.

Bin que nenni j’ai pas répondu ça aux clients, très professionnellement je leur ai fait retourner tout leur pc, pas la faute à moi si Bill Gates prévient pas la banque quand il fait une mise à jour de son windows ou de microsoft, nom didja !

Alors je vais vous dire que la prochaine fois que je ferai la mega teuf de la mort qui tue le dimanche, je veillerai à avoir congé le lundi !


2 commentaires

Les commentaires sont fermés.