Les 6 clés du mariage réussi

Les 6 clés du mariage réussi

Le mariage est un jour sacré entre tous. On le rêve parfait. On le rêve grandiose ou intimiste. Mais on le rêve aussi réussi, sans accroc, à la hauteur du bonheur que partage les 2 membres du couple. Bref, le moment parfait car on l’espère unique dans sa vie. Mais l’enjeu que l’on donne au mariage met une pression folle sur le dos de ceux qui l’organisent, les futurs mariés en l’occurrence. L’année qui précède le jour “J” est sans nul doute l’une des plus fatiguantes car elle demande un grand travail d’organisation auquel on est rarement habitué. Réussir son mariage est donc à la fois un rêve et un cauchemar. Toutefois, rien n’est perdu d’avance. Au contraire, il y a des situations communes à chaque préparation de cérémonie qui sont sources de problèmes. On peut donc s’y préparer et éviter bien des désagréments. Voici quelques pistes à se souvenir lors de votre préparation.

Résister aux pressions

C’est votre mariage. En une phrase, on peut résumer la fameuse journée et l’année de préparation qui le précède. C’est anodin à dire, cela semble être le bon sens même. Toutefois, à vouloir organiser un mariage, on se rends vite compte que tout le monde veut mettre la main à la pâte, tout le monde à ses idées. Si cela part d’un bon sentiment, on se rends vite compte qu’ils deviennent intrusifs. Il y a toujours belle-maman qui téléphone 3 fois par semaine pour donner son avis ou suggérer une nouvelle idée. Si elle participe un tant soit peu financièrement au projet, c’est elle qui, très rapidement, va prendre les rênes de l’organisation. Parents, amis, famille, frères et soeurs, chacun veut participer ou orienter les choses à sa façon. Soyez flattés, cela part d’un bon sentiment. Mais dîtes non. Résistez aux pressions d’un mariage trop clinquant pour vous ou pas assez festif. Il s’agit de votre mariage et non celui qu’aurait voulu avoir votre mère ou celui que veut recopier votre belle-mère. Chacun à une vision différente du mariage, de la cérémonie. Moment grandiose ou intimiste, ambiance guindée ou bonne enfant, cela correspond à la personnalité de chacun. C’est justement pour cela que votre mariage doit se faire selon vos envies et non celles de vos proches. Dans un couple, même lors de la préparation d’un mariage, il n’est pas toujours facile de se mettre d’accord. Alors imaginez quand les autres s’en mêlent. Pas question non plus de se mettre les autres à dos en ne les laissant pas s’exprimer. Mais ne perdez jamais de vue que c’est vous qui financez le mariage et qu’il doit être votre reflet.

Poser des limites

Des idées, on vous en donne. Des vraies, des sérieuses, des idiotes, des ridicules, des bonnes, des mauvaises. Pas facile de dire non mais c’est un devoir envers vous-même. Votre entourage aussi peut être proche, trop proche pour cette cérémonie et en devenir les organisateurs à votre place. Certes, là encore c’est avec bonne foi qu’ils le font mais là aussi, sachez poser des limites. C’est à vous de poser limites et conditions aux participations de chacun. Pourquoi ne pas déléguer certaines taches ? Cela vous permet de limiter la masse de travail pour vous et flattera ceux à qui vous avez confié un morceau, même petit, de l’organisation. Et pendant qu’ils s’occuperont des dragées ou de la disposition des fleurs, ils vous laisseront la paix sur les autres sujets. Là où il est important de poser ses limites, c’est en cas de chantage à la présence. Assister à une cérémonie de mariage renvoie nécessairement à la sienne, à ses propres déboires parfois. Une situation de tension qui peut se traduire parfois par des menaces. Si untel vient, moi je ne viens pas. Quel couple n’a pas eu à affronter ces problèmes d’autant plus lorsqu’il y a beaucoup d’invités. La bonne réponse à ce genre de menaces est simple. Pas de compromis, on ne cède pas au chantage. Soit les adultes se comportent comme tel et font bonne figure le temps de la cérémonie ou ils ne viennent pas. En aucun cas un invité doit se sentir forcé de venir sous peine de plomber l’ambiance. Donc, s’il ne peut pas se résoudre à mettre sa rancoeur de côté, qu’il ne vienne pas.

Savoir être déçu

Le mariage est parfois une déception. Non pas tant pour le couple sur le point de se marier mais pour la famille. Qu’on le veuille ou non, il y a toujours une notion de pouvoir entre les parents, les enfants, les grands-parents. On espère non pas pouvoir régenter la vie des enfants mais on veut pouvoir rester d’un conseil absolument indispensable. Or le mariage, c’est le symbole que l’on perd ce pouvoir que l’on a sur la génération qui suit. Un mariage, c’est aussi un un moment d’affronter deux familles dans ce qu’elles ont de différent concernant leur histoire, leur niveau social, les antagonismes préexistants au mariage. En somme, il y a souvent des personnes qui seront tristes de votre union C’est ainsi et vous n’y pouvez rien. Non seulement le mariage reste une guerre des clans. Mais il est aussi un moment où l’on place beaucoup d’espérances dans ses enfants. On peut donc être déçu du mariage à venir. Laissez les autres être déçus de votre mariage mais ne soyez pas déçu du votre. Allez jusqu’au bout de la démarche en n’invitant pas ceux qui ne vous donnent pas leur bénédiction. En effet, pourquoi se gâcher la fête. Si ce sont des proches, pourquoi ne pas les inviter tout simplement pour la fin de la fête. Ils profiteront tout de même de la journée sans pour autant voir les moments les plus symboliques et donc dans un sens les plus douloureux.

Les 2 familles

Par définition, un mariage c’est la rencontre de deux familles différentes qui ne vont plus en faire qu’une. L’inconnu provoque nécessairement des tensions. D’autant plus lorsque les deux familles sont issues de deux cultures différentes. Vous vous dites que cela va causer des frictions. Pas nécessairement. Pour cela, il faut dès le début ne pas hésiter à mélanger les familles. Pas à droite l’une et à gauche l’autre. Tous les invités sont réunis dans le bonheur de votre mariage, ils auront plus facilement tendance à faire connaissance et s’amuser de votre bonheur s’ils se mélangent que si chacun reste dans son coin.

C’est pas un drame

La formule consacrée veut que le mariage soit la plus belle journée de sa vie. Et si ce n’était pas le cas ? Serait-ce un drame ? Retiendrez-vous à long terme une petite engueulade, un invité qui n’est pas venu, le gâteau qui n’est pas parfait ? Non, vous oublierez bien vite que tout ne fut pas parfait et vous conserverez un vrai bon souvenir de votre journée. Et soyez positif, ne craignez pas que les choses aillent mal et, comme par magie, tout ne sera que positif car votre regard sera positif.

Votre mariage, qu’il soit le premier ou non, restera un moment unique dans votre vie. Unique de par l’amour qu’il représente mais aussi parce que vous vous serez donné les moyens de le réussir. Ces quelques lignes devraient vous aider à être dans le bon chemin.