Le top 20 des textos d’amour les plus pourris

Le top 20 des textos d’amour les plus pourris

S’il y a quelques siècles, la lettre d’amour était très en vogue pour correspondre avec la personne qu’on aimait, la technologie a tout changé dans la communication amoureuse. Pour le meilleur… Et pour le pire.

Voici le top 20 des pires SMS amoureux que vous pourriez recevoir.

20) La proposition indécente : ça fonctionne bien dans l’intimité avec Jean-Eude, et voilà qu’il vous envoie un petit SMS pas piqué des hannetons, avec image explicite et/ou proposition de galipettes torrides, le tout avec moult détails. Si de vive voix, chuchotées dans l’oreille, ces propositions peuvent être alléchantes, par sms ça semble juste très… Déplacé.

19) La déclaration d’amour anonyme : vous recevez un charmant SMS faisant votre apologie, mais pas de signature et vous n’avez pas ce numéro dans vos contacts. Enfer et damnation, vous ne vous rappelez de personne de particulièrement attractif qui aurait pu tomber sous votre charme. L’anonyme reste retranché derrière son téléphone, trop timide pour passer à l’étape suivante et se faire connaître.

18) « Veux tu devenir ma femme ? » : combien de fois va-t-il falloir le répéter ??? NON, les grandes déclarations, les messages importants ne se font pas par SMS !

17) « Dsl j’ai pas pu décrocher. Tu voulais me parler ? »: non non, j’ai juste par erreur voulu écouter ta douce voix plutôt que lire tes SMS truffés de fautes. Autant pour moi…

16) « Hésite pas à m’appeler » : de la part du mec qui ne vous appelle jamais, c’est un peu gonflé. Fort probable que dans cette histoire, ça sera à vous de faire tous les efforts.

15) « On essaie de se voir ? »: diable, y aurait-il eu une guerre nucléaire empêchant les êtres humains de sortir sans que vous n’ayez été mis au courant ? Non ? Alors pourquoi « essayer » de se voir ? Peut-être tout simplement parce qu’il a un énorme poil dans la main qui l’empêche de se bouger, même pour sa moitié.

14) « Moi aussi » après que vous lui ayez envoyé un vibrant « je t’aime » : à moins qu’il ne veuille se la jouer à la Patrick Swayze dans Ghost avec son célèbre « idem », « moi aussi » est l’archétype du SMS mou. Et la mollesse en amour, ça craint.

13) Le SMS lapidaire : le but du SMS est quand même de parler, et même si vous n’attendez pas un roman de sa part, voilà que Jean-Eude vous répond en monosyllabe. Même si SMS signifie « short message service » il pourrait essayer de répondre avec autre chose que des mots de 3 lettres, ça serait sympa. Et tellement moins froid.

12) « quoi de neuf ? » : l’air de rien, l’être aimé qui s’était gentiment fait la malle, ne donnant plus aucune nouvelle, revient courageusement demander des nouvelles, planqué derrière son téléphone portable. Une seule réaction s’impose : la fuite.

11) Le vide intersidéral : à l’inverse, le manque de SMS de l’être aimé est également très déstabilisant… Si vous n’avez évidemment pas envie d’être fliqué, vous aimeriez quand même qu’il s’intéresse à ce que vous faites.

10) « Salut » « ca va ? » « t’es occupé-e ? » « tu fais quoi ? « pourquoi tu réponds pas ? » et ainsi de suite : non, le harcèlement n’est pas une preuve d’amour. Au mieux, vous craquez devant l’insistance du SMSeur fou et lui répondez poliment (mais un peu froidement) que là vous êtes en pleine opération à cœur ouvert qui ne souffre aucune erreur, au pire vous partez en courant. Attention cependant, faire le mort peut créer une incertitude chez l’autre, qui viendra passer sa nuit sous vos fenêtres pour s’assurer de votre état.

9) « Je t’aime » : venant du beau gosse que vous essayez d’attraper dans vos filets depuis 6 mois, c’est sympa. Venant de votre ex que vous avez mis 6 autres mois à oublier, ça l’est beaucoup moins. Seule parade possible : ignorer. Et retourner travailler sur votre plan d’attaque pour ENFIN attraper le beau gosse.

8) « jt’M » : ah le langage SMS, tout un art. Et parfois il serait de bon ton de revenir à une orthographe plus classique pour déclarer sa flemme. Parce que recevoir un « jt’M » de son chéri est certainement gage d’un manque certain de maturité de sa part (ou d’un forfait sans SMS illimités).

7) Le poème chopé sur un 7 12 12 surtaxé : ah les tombeurs… Ils vous écrivent de longs poèmes enflammés à base de rimes pourries sur votre prénom : « Elodie, mon cœur bat devant ton visage de souris, mes larmes roulent devant ton air cool ». Presque le même qu’ils écriront à Sandra, Ludivine, Maëlys… Normal puisque ce poème il l’a eu en envoyant POEME au 7 12 12. Certainement un manque d’inspiration soudain.

6) « Mais tu le sais que je t’aime ;) » : si la première partie est alléchante, le smiley est juste la version contemporaine du « je déconne ! Ahah ». L’utilisation des smiley est ultracodifiée (si si, je vous assure) et finir un SMS amoureux par l’un d’eux, à part un mignon <3, est prohibé. Trop friendly, pas assez boyfriendly (ou girlfriendly, vous n’êtes pas exemptes de ces bons conseils mesdemoiselles).

5) « Je vois pas où est le problème » : vous en avez marre d’attendre patiemment que Jean-Eude vous rappelle depuis 5 heures, ou vos yeux ont failli rouler hors de leurs orbites quand Machine vous a appris qu’elle a vu Jean-Eude bras dessus bras dessous avec son ex Shirley… Bref, il a atteint les limites du raisonnable et vous le lui dites. Sauf que lui, pépère, ne voit pas du tout où est le problème. Pour lui ce comportement est normal. Et manifestement, ignorer délibérément que vous n’appréciez pas ça est également normal chez lui.

4) « Je t’aime mais toi non :’( » : 2h que vous essayez de rassurer Jean-Eude par SMS sur l’amour que vous lui portez, enfin vous voyez le bout du tunnel, et voilà qu’il relance la machine avec son sentiment d’insécurité. Bonjour la confiance. Faut-il que vous sautiez d’un pont pour lui prouver définitivement que vous l’aimez ?

3) La déclaration d’amour suivie d’un « oups pardon, mauvais destinataire » : si c’est de la part de votre chéri-e, ça ne sent pas très bon… Si c’est de la part du beau gosse tant convoité, la déception est grande.

2) « C’est qui ? » : voilà que vous avez osé pousser un peu plus loin la révélation de votre amour pour lui au beau gosse , et votre numéro n’est plus affilié à aucun de ses contacts. Se prend un râteau, c’est moche. Se prendre un râteau numérique à distance, c’est très très moche. Vous allez être tenté de ne plus jamais sortir de sous votre couette pour ne pas prendre le risque de le croiser.

1) « Désolé mais j’aime encore Shirley » : si on pourrait attribuer à Jean-Eude un bon point pour sa franchise, on ne le lui donne finalement pas pour cause de déclaration faite par SMS. Non, mille fois non, il vaut mieux mettre les choses à plat entre vous de vive voix, en tête à tête, pas par SMS. Le coup de fil est encore accepté, mais le SMS est juste la solution des lâches, qu’on se le dise.