Le permis de séduire

Le permis de séduire

Combien de fois ai-je pu lire sur certains profils :

« Monsieur, belle carrosserie (juste un peu griffée au niveau des portières et ailes), en parfait état de marche, contrôle technique ok, recherche pour rouler des mécaniques, jolie Jeune Femme, n’affichant pas trop de kilomètres au compteur, avec bons amortisseurs et suspensions, munie d’airbags frontaux et de beaux enjoliveurs. Je m’occuperai personnellement de faire votre entretien, petite vidange et réalésage de vos pistons et du joint de culasse.
Si intéressée, donnez un coup de klaxon »

Tuuuuuut répondit la Choupette – Veuillez, Monsieur, repasser votre permis de séduire …

Le permis de séduire est disponible à tout âge et délivré à quiconque et ce à titre gratuit sauf si vous prenez des cours théoriques (voire pratiques) auprès des professionnels agréés ou non (psychologues, psychothérapeutes, conseillers conjugaux, coach personnel …); dans ces cas, une quote-part sera requise.

L’usage du permis est délivré pour les plus de 18 ans mais bien des dérogations sont accordées et il sera toujours possible d’obtenir une licence. Nous ne nous attarderons pas sur l’obtention de la licence (pour les moins de 18 ans), nous viserons directement le permis ou plutôt comment éviter le retrait de permis.

D’abord, déterminez la direction que vous souhaitez prendre, ça ne sert à rien de s’égarer en route, sortez vos antennes (GPS, feeling) et faites appel à votre petite voix intérieure (la boite noire, c’est-à-dire votre cerveau).

Une fois la direction choisie, soit vous prenez la voie rapide sans vous arrêter avant la destination finale, soit vous décidez de faire quelques haltes, histoire de voir du pays ou de vous reposer sur quelques aires de parking.

Ne brûlez pas les feux rouges, respectez les « Stop », ça ne sert à rien de vouloir prendre d’assaut une forteresse invincible.

Ne roulez jamais à contre sens, parfois la fatigue aidant, on pense être sur le droit chemin et on a tendance à relâcher son attention, et badaboum c’est l’accident; avec les pertes matérielles (vente, de tout ou partie de vos biens, dépenses inutiles en resto, sorties, voyages et bijoux), soit pertes physiques (bagarres et dommages corporels entre conjoints), soit pertes morales (dépression); voire les 3 à la fois, bonjour les dégâts.

Les excès de vitesse sont déconseillés car ils sont gravement sanctionnés (mariages, unions rapides suivis de divorces ou séparations multiples, crise cardiaque, portes qui claquent et gifles qui pètent).

En cas d’embouteillage (je veux dire par là, s’il y a l’ex conjoint, l’ex ami, l’ex petit ami, l’ex belle famille qui n’arrête pas de vouloir emprunter votre bande de circulation ou de vous faire des têtes à queue), une seule consigne : prendre patience et attendre que la circulation soit plus fluide avant de poursuivre votre chemin ou carrément faites marche arrière ou changez de cap.

Dans les grands carrefours et ronds-points, laissez toujours passer les enfants, ceux-ci sont prioritaires.

N’oubliez pas aussi d’agir en toutes circonstances en bon père de famille, restez zen et surtout affichez un sourire. Vous marquerez des points supplémentaires.

Le mot de la fin, attachez votre ceinture et bonne route.


3 commentaires

Les commentaires sont fermés.