Le mensonge …

Le mensonge …

Toute vérité n’est pas bonne à dire mais ça n’excuse pas tous les mensonges.

Il y a des mensonges que nous pardonnons aisément et d’autres qui sont nettement moins admissibles …

Le mensonge social
Vous arrivez en retard au boulot car la veille vous avez eu une nuit d’amour et/ou d’ivresse.
Vous ne pouvez pas invoquer cette raison auprès du chef.
Vous direz donc (et vos cernes en témoignent) que vous avez eu une nuit blanche et qu’une indigestion vous a scotché(e) toute la nuit en tête-à-tête avec la cuvette du wc et que vous préférez lui taire les détails … Et hop, le mensonge passe comme une lettre à la poste sauf si c’est la même sérénade deux fois par mois !

Le mensonge amical
La mariée a beau porter la plus jolie des robes, pas de miracle : une mocheté arrangée reste tout de même devant l’autel, une mocheté.
Dans ce cas, vous direz « quel beau mariage » et non « quelle belle mariée ».

Qui a dit que tous les bébés étaient beaux ?
Vous allez rendre visite à la maternité et vous découvrez un monstre dans le berceau.
Vite, recomposez-vous un visage (au pire, vous direz que vous n’avez pas l’habitude de voir des bébés et que c’est pour cela que vous avez paru si surpris). Réprimez votre cri d’effroi (ça ferait peur à tout le monde et surtout ça déclencherait les pleurs du nouveau né).
Dégainez votre plus beau sourire et félicitez tout le monde. C’est pas être faux cul, ça s’appelle rester diplomate.

Le mensonge familial
A tout âge, nos parents se tracassent de notre devenir.
Il vaut donc mieux faire l’impasse sur notre vie amoureuse et surtout ne pas leur raconter nos gamelles.
Epargnons leurs vieux jours

Le mensonge virtuel (de loin le plus répandu)
Mentir sur son physique, son âge, sa situation familiale, sa profession, son parcours sentimental, mentir sur les sentiments qu’on porte à quelqu’un, mentir pour se faire aimer ou séduire …

Il parait que tout le monde ment au moins 2 fois par jour.
Longue vie aux chirurgiens esthétiques qui sont bien occupés à raboter tous ces nez qui s’allongent !