Le détecteur de mensonges

Le détecteur de mensonges

Le polygraphe, autrement dit, le fameux détecteur de mensonges fait souvent débat. Certains pointent du doigt un manque de fiabilité de cette méthode interrogatoire; raison pour laquelle il ne représente pas une preuve indiscutable.

Venue du Canada, l’utilisation du polygraphe est reconnue par la justice belge depuis 2001.

Le polygraphe repose sur une série de mesures effectuées grâce à des capteurs placés sur le corps. Ces mesures portent sur plusieurs éléments physiologiques : la respiration, le rythme cardiaque, la tension, la sudation; autant d’éléments qui peuvent témoigner d’une certaine émotion.

Ceci étant dit, je suppose que tout comme moi, vous n’avez pas sous la main un polygraphe et quand bien même ce serait le cas, je me demande combien de personnes accepteraient de se soumettre à l’épreuve du détecteur de mensonges ! Et sans polygraphe, sérum de vérité et tout le tintouin, seul 0.3 % de la population est en mesure de détecter un mensonge. Pourtant le mensonge est présent partout, savez-vous que 91 % de la population ment régulièrement, aussi bien à la maison qu’au boulot. Voilà qui n’arrange pas du tout nos affaires !

Que faire pour ne pas être berné ? Consulter une voyante ? Mener l’enquête façon Sherlock ? Espionner le pc ou le gsm du suspect ? Hum, rassemblons un peu nos idées.

Ouvrez l’oeil.

La première chose à faire est de bien observer. Ceci nécessite un apprentissage. C’est en forgeant qu’on devient forgeron, c’est en se rendant dans des endroits (gares, arrêts de bus, lieux publics, terrasses, restaurants) où les personnes interagissent et en les observant, qu’on apprend à devenir un fin observateur. Décryptez les émotions qui se dégagent des uns et des autres et apprenez à les identifier.

Attardez-vous au langage corporel (*)

Je vous propose de découvrir quelques points d’attention relatifs à la gestuelle du mensonge.

- Se gratter le nez, (je n’ai pas dit gratter dans son nez), peut être un indicateur de mensonge.

- Se ronger les ongles, est un signe que la personne est sous stress et ne contrôle plus ses mains.

- Se gratter le coin de l’oeil, le menteur n’ose pas affronter le regard de la personne à qui il ment. Il en va de même lorsque le menteur a le regard fuyant et n’ose vous regarder dans les yeux.

- Mettre la main devant la bouche ou se pincer les lèvres sont des signes d’angoisse et de stress manifeste. Dès lors, la méfiance s’impose.

- Mettre la main à la bouche et toussoter plusieurs fois. L’inconscient rappelle à l’ordre le menteur comme pour l’empêcher de débiter des mensonges.

- Cacher ses mains. Le menteur aura tendance à garder ses mains en poche, de peur que celles-ci ne trahissent son anxiété.

- Tousser plusieurs fois. Le stress gèle l’activité salivaire et donc assèche la bouche.

- Se gratter le cou. Indice que quelque chose dérange.

« Mieux vaut une amère vérité, qu’un doux mensonge » (proverbe russe) ou « Mensonge orné vaut mieux que vérité mal dite » (proverbe libanais)

Entre les deux proverbes, choisissez celui qui vous convient le mieux.

(*) Sources : Wikipedia

Romain Collignon


2 commentaires

  • N’importe quoi!
    Et celui qui porte la barbe a quelque à cacher….c’est ça?
    Moi barbu je commets un crime, suis coupable et je le cache, puis je me rase le lendemain et mon crime disparaît car ne portant pas de barbe je ne montre plus que je cache?
    C’est d’un ridicule ce genre de psychologie infantile et de bas étages, oui, vraiment ridicule.
    Le détecteur de mensonge ne détecte que des réactions émotionnelles à une idée suggérée, rien de plus.
    Si je vois quelqu’un tomber d’un immeuble je me tournerais et me cacherais les yeux car aurais horreur de la scène, l’ai-je poussé du haut pour hautant vu que je me cache de regarder « droit dans les yeux »?
    Vos propos sont mensongers et dangereux, du fait que malheureusement trop de crétins « psys » croient à ces âneries.
    Je vous plains, amicalement, mais je vous plains.
    Antoine1961.
    Une personne saine d’esprit, et oui!

  • bonjour,mentir ne provoque pas d’émotions c’est l’anxiété qui provoque les gestes de nervosité ,
    mais cela peux venir de plein d’autre facteurs et suivant le contexte ,a un rendez vous on peux être
    nerveux et ne pas mentir pour autant ,moi je ne sais pas très bien détecter les menteurs ,car chez certains c’est une seconde nature je vois très bien la sincérité sur le visage ou dans la voix ,comme ca il y
    a que 2 gestes bien précis a surveiller au lieux de 18 qui ne sont pas forcement la cause d’un menssonge
    au plaisir
    scot debie

Les commentaires sont fermés.