La femme indépendante d’un point de vue masculin

La femme indépendante d’un point de vue masculin

La femme indépendante, celle qui attire les hommes, tout en leur faisant peur !

Extrait tiré de ma correspondance avec Philippe.
Je le remercie de m’avoir confié son texte et comme je trouve intéressant de laisser la plume aux hommes (une fois, n’est pas coutume), je vous offre ses mots …

Nous les hommes … les Mâââles … nous possédons le gène du Zorro … ou de Superman …

Notre rêve (uniquement le premier mois d’une relation) est de dire d’une voix assurée :

« Laisse, Chérie, je vais te tondre la pelouse » ou « Tu reviens de chez IKEA ? Laisse, Chérie, je vais te fixer cette applique avec ma super foreuse et ses mèches professionnelles » (entre parenthèses, vous, ça fait quinze ans que vous placez vos cadres au mur avec la vieille chignole achetée chez Bricoman, enfin quand le magasin existait encore … et elle a toujours très bien fonctionné)

Bref, nous avons besoin de bomber le torse, faire le paon, montrer que nous sommes l’homme de la situation … Un super héros, rien que pour vous Madame …

CA NE DURE PAS … y’a rien de plus chiant qu’une femme qui vous demande des trucs à faire.
Tiens, par exemple, après six mois de relation, quand pour une fois que vous regardez un grand prix (pendant qu’elle repasse vos chemises), elle vous demande :

- « ‘Tu ne profiterais pas de l’éclaircie que voilà pour tailler la haie ? » ou
- « Chériiii, la machine (celle-là même où ont été lavées vos chemises) coule encore … tu veux bien refixer le tuyau d’évacuation … Tu n’en as que pour une minute… »  (Vous, personnellement, il ne vous gêne pas ce tuyau. Ca fait cinq ans que vous le remettez, le tuyau … l’installateur l’avait fixé trop court)

En fait, la femme indépendante n’attend pas après nous, les Mâââles, pour leur sortir les poubelles, remonter les packs d’eau après les courses, repeindre les chassis (elles sont souvent plus propres que nous … les hommes et le fameux syndrome de la petite goutte au wc, les tâches de dentifrice dans l’évier, … et ohhh, c’est pas grave, chériiie, j’essuierai tantôt … avec du withe spirit … )

Ces femmes indépendantes n’ont pas du tout besoin d’un homme … sauf qu’un jour… elles se prennent à rêver d’un plateau qui monte et arrive dans la chambre avec du café bien fait et des petites tendresses toutes chaudes sorties du four …

Elles rêvent d’un peu d’insouciance, sachant de toute façon que vous êtes là au cas où …
Elles rêvent d’une épaule solide sur laquelle poser leur tête … une oreille attentive qui écoute sans interrompre quand le fiston a encore fait une connerie …

Elles rêvent d’être tout simplement comprises, le temps de vider leur sac des émotions qui, parfois y sont contenues … sans pour autant que Super Mâââle ne trouve la solution toute faite (elles ont leur dignité !).

Elles rêvent d’un homme aux mains douces qui leur prodiguera des massages (sans tout de suite s’exciter pour leur sauter dessus) de longs massages doux et tendres … juste avant de dormir …

Elles rêvent parfois de pouvoir, le temps de quelques larmes, afficher leurs faiblesses … qu’elles cacheront aussitôt, le nez et les yeux se doivent de rester secs …


5 commentaires

  • Très juste tout ça, cela me donne envie de pleurer, lol
    Mais nous vivons dans un monde d’égoïsme ou seul notre personne compte, la tranquillité après le boulot, nous vivons une époque de courses, toujours courir de droite à gauche et de gauche à droite, aurons nous le temps de faire si, le temps de faire ça?

    Et le temps passe, nous ne profitons que de peux de choses, nous n’acceptons plus les remarques, les fais moi si , fais moi ça!
    Même les vacances ne nous repose pas, la routine revient, et fais place à la lassitude, ensuite, les engueulades, nous nous réfugions là ou nous pouvons, parfois chez une autre et c’est le début de la fin.
    Voila ce que je pense être une des principales raisons de nos séparations.

    Si nous voulons reprendre goût à la vie et refaire confiance à l’autre, nous devons faire abstraction de ses choses qui nous pourrissent la vie, prendre le temps de vivre, prendre le temps de communiquer et de partager le temps qu’il nous reste à deux.

    Positiver et voir les choses différemment, partager, aimer, prendre le temps, comprendre, vivre quoi!

    Voila un peu ma vision des choses en tant que mâle ayant vécu comme beaucoup sans se soucier de l’autre, s’être défoncé au travail sans prendre le temps de vivre, maintenant cela dois changer!

  • Quelques incompréhensions hommes …femmes
    Du fait d’un manque de communication, si le désir n’est pas exprimé sur la même facon du coté masculin et féminin….tous ont des envies bien spécifiques selon la personne qui se trouve en face d ‘eux , le moment vécu, l’état d’esprit
    Pour mieux s’entendre il faut accepter qu’une personne n’est pas l’autre et qu’il faut outrepasser les stéréotypes
    Faire preuve d’empathie , en d’autres mots , nous pouvons mettre un peu plus de folie, de joie , de bonheur dans nos organisations
    Bref, l’humour et l’audace sont les principaux ingrédients de la recette du bien être

  • Bonjour a toutes les femmes de France ,je vous souhaite une très bonne année et surtout beaucoup de santé 2012.

    Didier10013.

  • Sinon vous faites comme moi. Si vous êtes une femme indépendante mariez vous avec un homme dépendant et gentil. Et au final vous n’êtes plus si indépendante car vous avez besoin de votre homme :)

Les commentaires sont fermés.