Mes rencontres crac boum hue cocotte

Mes rencontres crac boum hue cocotte

Vous vous dites qu’enfin nous allons parler sexe … ! et bien, pas tout à fait.

Je vais juste vous narrer quelques unes de mes rencontres fiasco total et ce, bien avant l’existence d’internet et des sites de rencontres.

Le nécessiteux, radin et menteur.

Lors de notre premier rendez-vous, il commande un chocolat chaud, moi un café (il était 10h du mat) et il me tend 1 euro 50 en disant :

« tiens excuse moi, pas eu le temps d’aller au bancontact et j’ai du payer mon bus pour venir jusqu’ici. Ne crois surtout pas que je n’ai pas d’argent, c’est juste que pour l’instant je suis sans emploi (il était chômeur depuis 3 ans) mais je suis comptable, je vais vite trouver (l’espoir fait vivre) ».

En fait, le diplôme, il l’avait eu dans un kinder surprise.
Avec lui, l’actif, je l’ai vite fait passer dans la colonne du passif.

L’amoureux éconduit

Nous étions copains depuis quelques mois et un jour nous décidâmes d’aller faire les magasins ensemble.
Nous passons devant un bel étang. Sont-ce les canards qui l’ont tant inspiré, toujours est-il que j’ai eu droit à une déclaration d’amour, en bonne et due forme, à laquelle je ne pus répondre positivement.

Ses lèvres se pincèrent, ses yeux se firent révolver, il m’a arraché son parapluie des mains.
Je suis donc restée sous la pluie et comme j’étais proche de la rive, je m’en suis vite éloignée de quelques mètres car j’ai vraiment cru que moi le vilain canard, j’allais aller rejoindre mes congénères dans la mare. Ca brisa « sec » notre amitié.

La rencontre avec un Tanguy

J’ai testé les petites annonces dans le journal. Et oui, je vous parle de l’époque « avant internet ».
J’avoue, je l’ai fait plus pour rire et surtout pas mourir idiote.

J’avais à l’époque une voiture, modèle sport 2 places, assez basse et quand j’ai vu la tête de celui qui pendouillait à ma portière, j’ai eu très peur.

J’ai compris de suite pourquoi il était toujours célibataire.
Il resta sagement assis dans ma voiture. Je précise que je suis restée la voiture à l’arrêt.

Avec un pareil, on n’a pas envie de l’emmener plus loin que la case départ.
Il m’expliqua directement qu’il était toujours vierge (passé 30 ans, c’est suspect), qu’il vivait toujours avec sa maman (hyper possessive, maman après mariage vivrait avec nous) et qu’évidemment, il n’envisageait pas de sexe avant le mariage.

Qu’il soit toujours vierge à 30ans, je pardonne.
Que belle maman vive avec nous, je supporterai.
Mais pas de sexe avant mariage, ah non je refuse.